Ookami, le nouveau membre de notre meute !

Ookami, le nouveau membre de notre meute !

Nous avions très envie de vous présenter Ookami ! On va vous raconter toute son histoire. Cela vous dit ?

Tout d’abord, pourquoi Ookami ? Nous voulions un nom qui ait un lien avec les loups et nous sommes très attirés par la culture japonaise. Et assez rapidement, nous avons trouvé le nom Ookami, déesse loup.

Tout a donc commencé en juillet dernier. Nous étions en vadrouille dans le Vercors avec nos amis les Mamatoch. Cela faisait un moment que nous évoquions le fait de (peut-être) changer de véhicule. En effet, bien que Marley nous offre beaucoup de liberté, il nous manquait (enfin il me manquait) un peu de confort. Pendant notre aventure marocaine, j’avais pas mal souffert du froid, du vent et de la pluie. J’avais alors exprimé le besoin d’avoir un véhicule, même petit, dans lequel nous puissions nous mettre à l’abri en cas de besoin.

C’est alors que Marc nous lance un : « Prenez des photos de Marley, et mettez-le en vente sur Le Bon Coin ! » Et, avec cet élan, c’est ce que nous faisons. En quelques clics, Marley est en vente. En quelques jours, nous avons une famille intéressée. C’est parti, nous pouvons alors nous concentrer pour trouver un camion.

Marley

Yannick sait exactement ce qu’il veut : un petit fourgon H2L2 4×4. Et un beau matin d’été, il trouve l’annonce : un boxer Dangel 4×4 de 1999, avec 7 places sur la carte grise. Il appelle le vendeur. Le véhicule est disponible mais il faut venir le voir très vite. Sauf que nous sommes dans le Gard, et que lui est en Champagne … à plus de dix heures de route. Autant vous dire que ce n’était pas imaginable de s’y rendre dans la journée.

Nous appelons alors notre ami Arnaud qui tient le Domaine le Colombier, en Champagne. Après quelques explications de la situation, il appelle à son tour le vendeur, et prend rendez-vous pour l’après-midi même. C’est le premier à voir le camion. Il l’essaie, nous appelle pour nous dire que si c’était pour lui il l’achèterait. Nous validons l’achat et prenons la route immédiatement. Trois jours après, Ookami est entre nos mains ! C’est parti pour une nouvelle aventure !!!

Nos amis les Malogo nous rejoignent sur place. En effet, nous devions trouver une solution pour ramener Marley et Ookami en Bretagne car Yannick n’a pas son permis de conduire. Christophe et Lucille nous ont tout de suite proposé de nous aider. Ainsi, Christophe prend le volant d’Ookami, Lucille suit avec leur camping-car, et je ferme le convoi avec Marley. En quatre heures, nous arrivons en Bretagne, fatigués mais heureux.

Ookami

Nous avons déposé le camion chez Lionel, un ami qui nous propose de nous héberger pendant 3 semaines. Ainsi, nous pourrons faire tous les aménagements avant de reprendre la route.

Il faut maintenant se poser un peu et réfléchir à ce que nous voulons, à ce dont on a besoin pour vivre confortablement. C’est donc parti pour faire travailler notre imagination, faire des plans sur Tinkercad, les modifier encore et encore. Ça y est, nous sommes d’accord sur ce que nous voulons. Les choses sérieuses commencent !

Ookami

C’est parti pour l’aménagement de Ookami !

Pour être clair dès le départ, nous faisons le choix de ne pas passer Ookami en VASP. Nous manquons de temps, et nous n’avons pas envie de passer de longues semaines en démarches administratives. Malgré tout, nous voulons faire les choses le plus proprement possible.

Nous commençons par démonter tout l’habillage intérieur du fourgon. L’ancien propriétaire s’en servait pour aller travailler dans les vignes. Autant vous dire qu’il y a du boulot pour le démonter et le nettoyer.

Ensuite, nous devons penser aux sièges des enfants à l’arrière. Nous achetons ainsi des sièges de mini-bus qui contiennent des ceintures trois points. Le vendeur nous donnent toutes les attaches pour les accrocher à la structure du camion. Yannick et Lionel passent une journée à les installer.

Pour l’isolation, nous contactons l’entreprise Kenzaï qui propose des matériaux écologiques. Nous choisissons du liège en rouleaux, du Biofib’trio, et de la laine de Coton Cotonwool recyclée (Je vous invite à venir lire notre article pour les détails). Puis nous habillons l’intérieur avec du contre-plaqué.

Nous nous attaquons ensuite au grand meuble qui va nous servir de cuisine, dressing et bureau du côté intérieur. De l’autre côté, nous allons y mettre une réserve d’eau de 100L, le gaz, et tout l’équipement électrique.

Pour l’électricité, nous avons acheté notre équipement auprès de Carapace Aménagement. David nous apporte tous les conseils dont on a besoin pour répondre à nos besoins. En effet, cette partie est très importante car nous devons être 100% autonome en électricité. Ainsi, nous achetons un panneau solaire 300W Uniteck (en complément de notre panneau 150W), un DC/DC Victron (qui nous sert à charger quand on roule), un régulateur Victron (qui sert à relier les panneaux à la batterie), et une batterie gel 200A Uniteck.

Pour terminer l’aménagement, Yannick crée un lit peigne sur le dessus de notre meuble. Nous pourrons ainsi dormir à l’abri en cas de grand vent ou de fortes pluies. Nous pourrons également dormir à l’intérieur lorsque nous visiterons des villes sur quelques jours.

Un peu de déco pour Ookami !

Évidemment, je ne pouvais pas oublier la décoration intérieure d’Ookami. Je dois même vous avouer que c’est la seule chose à laquelle je pensais vraiment.

Ainsi, j’ai peint un carré avec de la peinture magnétique qui me permet d’accrocher des photos de notre famille et de nos amis qui nous sont chers. J’ai aussi accroché une guirlande en macramé, un colibri et un attrape-rêves. Yannick a également installé un filet au-dessus du lit qui accueille les doudous de nos louveteaux, et un autre filet pour sa guitare.

J’ai aussi cousu des rideaux qui viennent à la fois apporter une touche déco, mais aussi nous protéger un peu plus du froid.

Enfin, et cela a fait rire Yannick, j’ai eu très envie d’une touche nature à l’intérieur avec une petite plante verte !

Nos tentes NaïtUp pour chambre

Même si je voulais un véhicule pour avoir plus de confort, je ne voulais pas dire au-revoir à NaïtUp. En effet, nous aimons dormir dans notre Louvière et nous voulons garder ce plaisir.

Ainsi, nous avons contacté NaïtUp pour faire l’acquisition d’une deuxième tente. Jusqu’à présent, nous dormions plutôt facilement à 5 dans la tente, mais nous avions prévu une tente pour nos louveteaux, et une autre pour nous.

Mais il nous restait une épreuve de taille : monter les tentes et leurs 75kg chacune à 2m60 de haut

Tout d’abord, grâce à des ouvriers qui travaillaient sur un chantier, nous avons monté notre Louvière sur la galerie d’Ookami.

Notre deuxième tente, notre Tannière, nous l’avons récupérée auprès de La Grande Ourse. Laëtitia, son papa et un voisin avec son tracteur nous ont aidés à l’installer sur Ookami ! Et voilà nos chambres sont prêtes, enfin presque !

En effet, nous avons quelques modifications à apporter sur les tentes. Après la période de confinement, nous nous rendons chez NaïtUp où nous allons rester une semaine.

Naël et Grégory vont s’occuper de nos tentes. Au programme : changement de l’échelle de la Louvière pour une plus longue, et installation d’une structure sur chacune des tentes. Ces structures vont accueillir nos panneaux solaires. Et pour finir, nous changeons les vérins pour maintenir l’ouverture des tentes, car avec les panneaux solaire, les vérins d’origine sont trop justes.

La Turquie pour finir les aménagements

En quittant la France, nous avions encore quelques aménagements à faire. Et c’est en Turquie que nous allons les faire !

Avec Yasar, nous faisons un pare-buffle qui remonte le long du pare-brise jusqu’à la galerie afin de la consolider. Il nous fabrique également un porte-vélo pour accueillir le vélo de Luna et celui de Yannick.

Nous faisons également changer la fenêtre de la porte coulissante, pour une fenêtre plus grande, et surtout qui s’ouvre ! Enfin, nous faisons refaire l’habillement intérieur de la porte auprès de Burak, qui va également nous y installer une moustiquaire !

Et voilà pour les présentations ! Nous sommes tous ravis d’avoir accueilli Ookami au sein de notre meute. Il nous apporte beaucoup de bonheur, de confort et de sérénité. Il a trouvé toute sa place, et nous promet de vivre de superbes vadrouilles !!!

Partager :Share on Facebook
Facebook