Ookami, le sixième membre de notre meute

Ookami, le sixième membre de notre meute

Qui est Ookami ?

Ookami est un Peugeot Boxer Dangel H2L2 de 1999 avec un 2L5 TurboD de 107ch sous le capot. 

Il est modifié par le préparateur Dangel qui est une entreprise française qui modifie des véhicules de série pour en faire des 4 roues motrices.

Nous avons donc en temps normal un 2 roues motrices traction qui peut au besoin passer en 4×4. C’est un avantage très utile sur les pistes délicates.

Pour les dimensions, le fourgon fait 2m50 de haut pour de 5m10 de long. Nous avons donc un véhicule compact dans lequel nous pouvons cependant tous tenir debout.

Le côté compact est un impératif pour nous car nous savons que c’est plus aisé de se déplacer en agglomération, de se garer en ville et sur les parkings, mais c’est surtout un avantage sur les pistes ! Avec un empatement raisonnable, nous ne sommes pas en difficulté lors des passages de gués ou en franchissement, comme nous avons pu le voir dans une vadrouille mouvementée.

Certes pour beaucoup nous passons pour des extraterrestres dans notre mini van à 5, mais comme nous aimons le dire, nous avons 2 grandes chambres sur le toit et bien plus de place que dans notre précédent véhicule, un Nissan Pathfinder

Pour nous, c’est un compromis parfait entre notre besoin de confort et notre budget.

D’où vient le nom Ookami ?

On nous demande souvent d’où vient le nom de notre véhicule, et nous adorons raconter son histoire !

Originellement, il s’écrit Ōkami. Nous l’avons adapté pour le lire correctement en français avec son « o long » que nous avons doublé.

C’est un mot japonais qui signifie « loup », qui est la raison principale de notre choix. Mais en cherchant un peu, nous avons eu une belle surprise. Il vient de la mythologie japonaise et fait référence à la déesse Amaterasu Ômikami, la grande déesse du Soleil, qui se traduit littéralement en « Grande Déesse illuminant les Cieux », rien que ça ! Si avec ça on a pas le soleil !

Quoi de mieux qu’une déesse loup pour nous accompagner dans nos vadrouilles ?

Les modifications sur Ookami

La première modification que nous avons apporté est le changement des sièges pour les enfants. Notre carte grise nous permet d’avoir 7 places assises, il nous fallait seulement enlevé l’espèce de banquette un peu (beaucoup !) bancale contre de vrais sièges avec des ceintures trois points.

Ensuite, nous nous sommes occupé de l’aménagement intérieur. Nous avons isolé Ookami grâce aux matériaux naturels proposés par Kenzaï, spécialiste en la matière.

En dehors du changement des pièces d’usure normale (freins, courroie de distribution, embrayage, amortisseurs, rotules de direction…) nous n’avons pas changé beaucoup de chose. Nous avons simplement ajouté deux paires de lames de suspensions supplémentaires à l’arrière :  une pour gagner un peu en ressort et en hauteur et l’autre pour rigidifier l’ensemble et garder ainsi la tenue de route d’origine malgré le chargement permanent.

Pour les pneumatiques, nous sommes revenus sur les mêmes que nous avions sur le Pathfinder, des Grabber AT3 de chez General Tires. Ce sont des pneus mixtes très agréables sur route car peu bruyant et performants sur piste, du moins suffisamment pour nous. Nous avons opté pour une monte supérieure à celle d’origine pour gagner en confort et en hauteur.

En Turquie, nous avons également apporté quelques modifications. Nous avons installé un pare-buffle qui nous permet aussi de soutenir la galerie à l’avant. Mais le système de nous convient pas pleinement. Nous réfléchissons donc à une autre solution. Par ailleurs, nous avons changé la fenêtre de la porte latérale. Nous avons fait installé une fenêtre plus grande et surtout qui puisse s’ouvrir ! Cela nous change la vie !!! Mais pour changer cette fenêtre, l’artisan a dû enlever tout l’habillage intérieur que nous avions fait. Et, comme il y a une solution rapide à tout en Turquie, nous sommes allés voir Burak qui nous a refait tout cet habillage en bois.

Nous prévoyons aussi de poser sur Ookami un snorkel. Il fera bénéficier au moteur d’un air plus frais et moins chargé de sable et autres impuretés. Un petite découpe dans le pare-choc est prévue aussi, au niveau de l’intercooler du turbo. Cela permettra à celui-ci de mieux rafraîchir l’air, car il est largement caché derrière le plastique pare-choc.

Nos couchages

Pour le couchage, nous avons posé 2 tentes Hussarde Family de chez NaïtUp. Fidèles depuis 3 ans et demi maintenant, nous sommes toujours comblés par nos chambres sur le toit !

À l’intérieur d’Ookami, nous avons un couchage d’appoint avec un lit peigne en 140x200cm. Il nous est utile en cas de pluie forte, froid intense ou vents forts.

L’électricité

Pour l’électricité, nous avons demandé conseils à Carapace Aménagement. Nous avons décidé de prendre 2 panneaux solaires (300W et 150W) posés sur le toit des tentes. Ils sont fixés grâce à des prototypes de barres de toit que nous avons conçu avec NaïtUp. Ils alimentent notre système électrique composé de :

  • un régulateur 100/50 de chez Victron,
  • une batterie gel Unibatt 220Ah plomb/carbone de chez Uniteck,
  • un convertisseur Victron Phoenix 12/500 Pur Sinus de 500W

L’ensemble nous permet d’alimenter une série de prises USB (charge des téléphones et autres petits appareils), l’éclairage, une prise 220V pour les quelques appareils comme les ordinateurs et notre petit électroménager ainsi que la pompe de notre réservoir d’eau.

En cas manque de soleil, nous avons ajouté un chargeur DC/DC 18A de chez Victron. Lorsque nous mettons allumons le moteur d’Ookami, il se met automatiquement en route et, alimenté par le moteur,  il charge la batterie cellule. Ainsi même sans soleil nous réussissons à charger notre batterie.

Les autres équipements

Pour l’eau, nous avons un réservoir de 100L ainsi qu’un filtre Berkey. Il nous garanti une filtration parfaite de toutes les eaux (ou presque). Nous l’avons équipé d’un filtre charbon actif et d’un filtre pour l’arsenic et autres métaux lourds. Avec ça, nous sommes sereins quant à la qualité de l’eau que nous prenons.

Pour la cuisson, nous avons un réchaud Campinaz 600SG deux feux. Il est largement suffisant en vadrouille et possède des grilles pare-vent directement sur le réchaud qui sont très pratiques et efficaces. Nous avons 2 bouteilles de gaz : une Calypso d’Antargaz 10kg et une bouteille acier 12kg. Elles nous procurent une autonomie de 6 mois environ.

Pour le chauffage, car c’est quand même la grande nouveauté pour nous, nous avons opté pour un « Chinasto » 5KW. Nous l’avons reprogrammé car il chauffait beaucoup trop fort et il nous assure à l’intérieur d’Ookami un cocon bien chaud pour les saisons fraîches !

Après avoir démonter, isoler et créer l’aménagement intérieur, il y a eu la déco de notre maison roulante. Nous avons voulu quelque de simple mais qui nous ressemble.

Pour finir, nous avions envie de vous partager les spots dans lesquels nous avons pu profité de doux moments grâce à Ookami !

Partager :Share on Facebook
Facebook