Une échappée belle

Une échappée belle

Après 83 jours de pause sur notre jolie plage de Mavikent, nous décidons de partir pour une échappée belle.

Nous retrouvons nos amis A l’aventure Simone sur le marché de Kumluca. Nous faisons le plein de fruits, de légumes et de fruits secs avant de prendre la route. Direction, les dunes de Patara Plajı.

Nous arrivons sur place en fin d’après-midi. Il y a beaucoup de vent, mais nous avons très envie de nous balader les pieds dans le sable, et surtout les enfants.

Nous sommes au cœur du parc national de Patara, au sud de la Turquie. Nous foulons le sable d’immenses dunes qui surplombent une plage de 18 km de long, l’une des plus belles plages de Turquie, et surtout la plus longue.

Le vent souffle de plus en plus fort, et devient très froid avec le soleil qui se couche. Nous décidons donc de rentrer. Nous nous retrouvons chez Yohan et Mélissa pour partager une belle soirée avant de regagner notre maison.

Le lendemain, les enfants ont très envie de retourner dans le sable. Nous repartons alors pour une balade matinale, les pieds dans le sable.

Nous reprenons ensuite la route pour découvrir le site antique de Pınara. Après avoir emprunté une petite route sinueuse (où je suis contente de ne pas avoir croisé de véhicule), nous arrivons sur place. Le site se situe dans un véritable écrin de nature merveilleusement préservé. Contrairement à d’autres sites que nous avons pu visiter, ici, il n’y a aucun aménagement, la nature est maîtresse.

Nous nous préparons donc pour une joie balade avec pas mal de crapahutage. Pınara est un site vieux de 2500 ans. Il s’agit d’une cité construite par des anciens pour répondre aux problèmes de surpopulation de Xanthos. Pınara était l’une des 6 principales villes de Lycie et a été l’une des principales villes portuaires de l’antiquité avant que son port soit ensablé.

De nombreux vestiges sont encore visibles tels que des temples ainsi que des tombes rupestres, un odéon, une agora et une église. Nous avons très envie de prendre le temps de découvrir ce lieu. Mais nos enfants nous rappellent vite à l’ordre avec des « J’ai faim » à n’en plus finir. Nous décidons donc d’écourter la balade et de rentrer aux véhicules. Tant pis, nous reviendrons peut-être un autre jour.

Après le déjeuner, nous décidons de reprendre la route pour les sources chaudes de Dalyan. Nos amis les Bos Trotters sont là-bas. Nous allons pouvoir profiter de quelques journées supplémentaires avec eux.

Pour y accéder, nous empruntons un bac qui nous permet de gagner une heure de route. Évidemment, avec mon mal de mer, ce trajet de 5 minutes est une véritable épreuve pour moi. Nous arrivons, après dix minutes supplémentaires de route, plein de joie de retrouver nos amis. Nous y rencontrons également la famille Robinou on the Road.

Il y a donc des bassins d’eau chaude. Nos enfants s’empressent d’enfiler les maillots de bain pour en profiter. Nous passons cinq jours sur ce spot à savourer les sources. Enfin, surtout les enfants et Yannick, car, même si l’eau est chaude, l’air extérieur est bien frais et j’ai dû mal à me lancer ayant peur d’avoir trop froid en sortant.

Mercredi 23 février, c’est l’anniversaire de Liou qui fête ses 16 ans. Nous avons réservé un petit restaurant pour partager un khavaltı que nous avons tous très apprécié. Les propriétaires font leurs produits eux-mêmes et nous nous régalons des saveurs que nous avons en bouche.

L’après-midi, nous allons dans un petit centre thermal. Nous profitons ainsi de deux bassins. Le premier avec de la boue dont nous nous recouvrons le visage et le corps. Le second bassin est rempli d’eau transparente à 39 °C, un vrai bonheur !

Le soir, nous préparons un dahl de lentilles que nous cuisons sur le feu. Une première pour nous ! Un délice ! Ce soir-là, nous faisons la connaissance de Manon et Quentin, les 24 pattes, un joli couple normand qui voyage avec leurs deux chiens et leurs trois chats.

Le lendemain matin, nos amis les Bos nous quittent. Nous leur disons au revoir le cœur serré. En début d’après-midi, nous reprenons la route de notre côté pour Göcek. Nous disons au revoir à nos amis A l’aventure Simone, cette fois pour de bon.

En fin de matinée, nous arrivons à Göcek, et allons retrouver nos amis turcs Yucu et Hafize. Nous nous rendons dans le café dans lequel travaille Hafize. Nous passons un chouette moment de retrouvailles autour d’un café et de bonnes pâtisseries.

Ensuite, nous allons nous poser pour le week-end sur notre spot de la plage d’Osmanaga. Nous sommes contents de retrouver ce lieu que nous avions quitté en novembre dernier. Mais avec l’hiver et la pluie, la nature est toute transformée ! Nous y retrouvons les Robinou on the road.

Nos deux journées se passent en douceur. Vendredi, après une session école, les enfants profitent un peu de l’extérieur, mais il fait froid et ils reviennent assez vite jouer aux Legos à l’intérieur pendant que Yannick et moi travaillons. Samedi, Liam est malade. Il a pour seul symptôme une grosse fièvre. Je le shoote à l’huile essentielle de ravintsara, ce qui lui fait du bien. En fin d’après-midi, nous avons la visite-surprise de Yucu et Hafize. C’est toujours un bonheur de partager du temps avec ce couple pétillant. Nous partageons avec eux un café turc pour nous réchauffer et échangeons sur nos vies et nos projets pour l’avenir. Nous apprécions particulièrement ces instants de partages et d’échanges où nous prenons le temps de découvrir ces personnes qui nous touchent.

Dimanche matin, nous quittons la plage. Nous allons alors faire un tour sur le marché de Göcek. Avant de quitter Göcek, nous voulons aller dire à bientôt à Yucu et Hafize. Nous ne verrons que Yucu avec qui nous passons presque 3 heures merveilleuses. Il nous emmène pour une petite balade le long de la marina et nous échangeons beaucoup sur les valeurs que nous portons. Un moment très intense.

Nous voici donc repartis. Notre direction ? Allez, sans vous spoiler, nous avons besoin de travailler encore, et il y a un lieu qui s’adonne parfaitement à une nouvelle pause. Et en plus, nos louveteaux adorent ce lieu…

Partager :Share on Facebook
Facebook