Derniers jours sur les bords de la Méditerranée

Derniers jours sur les bords de la Méditerranée

Nous avons repris la route ce matin malgré mon mal de dos toujours présent. J’ai eu besoin de faire quelques arrêts afin de me soulager un peu. C’est l’occasion de manger des gozleme et de boire un çay dans un petit restaurant au bord de la route, et de prendre le temps d’observer leur fabrication. Nous avons également fait une pause à Alanya pour boire une jus de fruits frais et se baigner et jouer dans les vagues de la Méditerranée.

Nous repartons, mais décidément, mon dos me fait souffrir. Sur la route, nous passons devant de nombreux champs de bananiers. Nous ne nous attendions pas à en voir en Turquie ! Il faut savoir que la Turquie produit environ 800 000 tonnes de bananes par an, ce qui couvre 80% de la demande locale. D’ici à 2023, ils prévoient de couvrir 100% de la demande et ainsi arrêter l’importation de bananes.

Méditerranée Turquie Bananiers

Au bout d’une heure, on décide de se poser sur un petit parking face à la mer Méditerranée. Ce n’est pas génial mais je ne peux vraiment plus avancer. Comme rien n’arrive pas hasard, nous faisons la connaissance de Ayse et Hakan. Ce couple turc qui a déjà parcouru le continent américain et se prépare à partir pour la Russie dès que les frontières auront ouvert. Ce fut une merveilleuse rencontre qui nous a beaucoup marqués !

Le lendemain matin, nous quittons nos amis Hakan et Ayse pour rejoindre nos copains les Fées autour du Monde sur le site antique de Anamurium.

Cette cité a été fondée par les Phéniciens. Elle subit, entre autre, l’attaque d’une tribu cilicienne en 52, ainsi qu’un tremblement de terre en 580 qui détruisit toute la ville. Nous découvrons des ruines qui datent de la fin de l’empire romain et de l’empire byzantin. Nous faisons une pause sur la plage pour se rafraîchir un peu dans la Méditerranée.

Après la cité antique d’Anamurium, nous sommes allés découvrir la grotte de Gilindere. Cette grotte a été découverte en 1999 par un berger et les premières explorations ont débuté en 2002.

L’entrée se situe à 45 mètres au-dessus de la mer. La grotte est longue de 555 mètres et abrite un lac (Aynalıgöl) de 140 mètres de long et de 5 à 47 mètres de profondeur dont les couleurs et la transparence sont magiques. Dans ses nombreuses chambres, on peut admirer de spectaculaires stalactites, stalagmites et draperies. Nous avons eu la sensation de nous balader parmi des petites maisons de fées. Encore une belle occasion de laisser libre cours à notre imaginaire !

Cette grotte est donc magnifique et grandiose. Elle m’a valu pas mal de vertiges, mais nous avons fait tellement de « Wahou ! » que cela en valait vraiment la peine. Nous avons même pris le temps d’écouter les chauve-souris qui y habitent.

Après cette journée bien remplie, nous profitons de notre dernier spot face à la mer Méditerranée avant plusieurs semaines. En effet, nous allons remonter dans les terres pour rejoindre la Cappadoce. Et nous avons hâte de découvrir cette nouvelle région.

Partager :Share on Facebook
Facebook