Et voilà, après notre chouette découverte du Temple Suspendu de Hengshan, nous arrivons à Beijing, la capitale chinoise (que nous connaissons sous le nom de Pékin). Mais avant de pouvoir rentrer dans la ville, nous avons besoin d’un papier qui nous autorise à circuler avec notre véhicule.

Après avoir reçu notre précieux sésame, nous nous dirigeons vers le parking qui va nous accueillir pour la nuit. Nos amis argentins, qui sont déjà arrivés, nous attendent. Le lieu est plutôt chouette. Nous avons les toilettes toutes proches et les transports en commun.

Après une bonne nuit de sommeil, nous prenons tous le temps de discuter de l’organisation de nos trois jours dans Beijing. Malheureusement, un policier vient nous voir pour nous dire que nous ne pouvons pas rester ici. Aïe ! Nous partons donc pour essayer de trouver un nouveau parking pour nous accueillir. Mais c’est plus difficile que prévu, surtout que notre guide n’a rien prévu du tout… Après trois heures de recherche, nous décidons donc de prendre une chambre d’hôtel ! Voyons le côté positif : nous aurons une bonne douche chaude !

Dans l’après-midi, nous partons pour notre première visite : le Temple du Ciel. Pour nous y rendre, nous partons avec Patrick et la famille argentine. Nous prenons le métro, pour le plus grand plaisir de nos louveteaux !

Le Temple du Ciel, sous le nom de Tiantan en chinois, est un complexe religieux impérial datant de la dynastie Ming, construit au début du 15ème siècle. Il se situe dans le quartier de Chongwen, au sud de la Cité Interdite.
Ce temple était l’endroit où les empereurs de la dynastie Ming et de la dynastie Qing venaient pour prier le ciel pour de bonnes récoltes. Il est construit selon des principes philosophiques et cosmologiques complexes, symbolisant la relation entre le ciel et la terre dans la cosmologie chinoise.
Le Temple du Ciel est composé de plusieurs bâtiments principaux, dont le Hall des Prières pour la Bonne Récolte, qui est une structure ronde impressionnante avec un toit bleu et des tuiles dorées. Il y a aussi l’Autel du Ciel, un autel circulaire de marbre blanc où les rituels étaient effectués.
Patrick, qui est venu avec nous, nous explique toutes les symboliques de ce lieu avec les 12 piliers du Temple du Ciel qui représentent les mois de l’année dans le calendrier chinois. Et la présence du chiffre 4 dans la conception architecturale qui symbolise les quatre saisons.

En sortant du Temple du Ciel, nous avons une grosse envie de café. Nous trouvons notre bonheur dans une toute petite ruelle. Après cette jolie pause, nous rentrons à pied jusqu’à l’hôtel. Dîner, douche chaude et tout le monde au lit !!! Ah oui, nous profitons aussi des machines à laver pour nous mettre à jour de notre lessive !

Le lendemain, nous reprenons le métro avec Patrick pour nous rendre dans le centre de Beijing, et plus précisément dans les Hutongs. Ce sont des ruelles étroites et sinueuses bordées de maisons traditionnelles si caractéristiques de la ville. Ces anciens quartiers résidentiels existent depuis des siècles et constituent une part importante du patrimoine culturel de Beijing. Nous commençons par nous promener dans les petites rues très calme qui nous charment. Mais rapidement, Patrick nous amène dans les rues plus touristiques qui nous plaisent un peu moins. Bon, c’est l’heure du déjeuner. C’est donc l’occasion de trouver un restaurant vegan ! Et on se régale !!!
Après le déjeuner, nous faisons une pause dans un café que nous ne pouvions pas éviter : le “Voyage Coffee”. Un cappuccino et des pâtisseries plus tard, nous poursuivons notre visite de la capitale.

Nous reprenons le métro pour nous rendre au Palais d’Été. Et nous y retrouvons les Singapouriens, les Argentins et Patrick.
Le Palais d’Été est un vaste jardin impérial datant de la dynastie des Qing. Il est célèbre pour son architecture magnifique, ses pavillons ornés et ses vastes étendues d’eau. Initialement construit en 1750, il a été rénové et agrandi au fil des ans pour devenir la résidence d’été officielle des empereurs de la dynastie Qing. Nous savourons la promenade dans ce grand jardin bordé d’un grand lac Xi. Nous arrivons aux abords du Temple quelques minutes avant la fermeture. Alors, on court vite acheté nos billets. Juste à temps ! Nous entrons dans l’enceinte du temple et gravissons l’immense escalier pour le découvrir de plus près. Il est vraiment joli et il nous offre une vue spectaculaire sur le lac et Beijing au loin.

Il est tard et nos louveteaux ont faim. Avec la famille argentine, nous décidons de nous arrêter dans un restaurant près de la place Tiananmen. Bon, à part proposer quelques plats végétariens, ce n’est vraiment pas le meilleur restaurant que nous ayons fait !!!

Nous rentrons à l’hôtel en bus et profitons de voir la capitale de nuit…

C’est le troisième et dernier jour dans Beijing. Et ce matin, nous allons découvrir l’incontournable Cité Interdite.
Le Palais impérial est un vaste complexe architectural qui se situe au cœur de la capitale. Construite au début du XVème siècle sous la dynastie Ming, elle a été le palais impérial de 24 empereurs chinois successifs, à la fois le centre politique et le symbole du pouvoir impérial pendant plus de cinq siècles.
La Cité Interdite est entourée de hauts murs et de douves, et elle s’étend sur une superficie de 72 hectares, comprenant plus de 980 bâtiments avec environ 9 000 chambres au total. Les architectes l’ont construite selon des principes architecturaux traditionnels chinois, avec des toits de tuiles jaunes, des sculptures complexes et des jardins magnifiquement aménagés.
À l’intérieur de la Cité Interdite, on trouve de nombreux pavillons, salles de réception, palais, jardins et cours intérieures. Chaque bâtiment est richement décoré et abrite une collection impressionnante d’objets d’art, de meubles anciens, de céramiques et de trésors impériaux.
Pendant des siècles, l’accès à la Cité Interdite était strictement réservé à l’empereur, à sa famille, à ses concubines, et à un nombre limité de hauts fonctionnaires. Aucun étranger n’était autorisé à entrer, d’où son nom de “Cité Interdite”.

Nous rencontrons quelque difficultés à entrer dans la Cité. En effet, Patrick nous avait dit que l’entrée était gratuite pour les enfants. Alors, c’est vrai, et pas vrai. Elle est gratuite pour les enfants chinois, mais pas pour les étrangers. Yannick doit donc retourner à l’accueil pour acheter trois billets supplémentaires…
Une fois entrés, nous prenons le temps de nous promener dans les larges allées et les places de cette Cité. Bon, je t’avoue que cette visite nous déçois un peu … En effet, nous ne pouvons entrer dans aucun bâtiments, nous n’avons accès à aucun des palais, nous ne voyons aucune collection … Le lieu est chouette, mais il nous manque de la magie.

On ne se laisse pas abattre et nous nous dirigeons vers la place Tiananmen. Elle a été le théâtre de nombreux événements historiques, notamment la proclamation de la République populaire de Chine en 1949 par Mao Zedong depuis la Porte de la Paix Céleste, d’où son nom actuel. C’est ici que des manifestations d’envergure ont eu lieu. Et notamment les manifestations de la place Tian’anmen en 1989, que le gouvernement chinois a réprimé très violemment.
Nous ne pouvons malheureusement pas nous y rendre. En effet, juste à l’entrée, nous découvrons qu’il fallait réserver l’entrée, mais notre guide ne le savait pas … Deuxième déception de la journée. Je crois qu’il est temps de partir !

Après ces trois jours intenses et 40km de marche, nous quittons Beijing pour découvrir une des Merveilles du monde moderne !