Le long de la côte égéenne

Le long de la côte égéenne

Nous avons donc quitté la belle Istanbul pour nous diriger vers la côte égéenne. Après une pause pour la nuit dans le lit du lac Kestel, nous allons découvrir la cité antique de Pergame.

La route pour nous y rendre passe par de toutes petites rues. Si petites que nous nous demandons si nous ne nous sommes pas trompés de chemin. Mais non, nous arrivons bien sur le petit parking en contrebas de la cité antique. Pour y accéder, nous prenons ensuite un petit téléphérique qui nous offre une jolie vue sur la ville nouvelle.

Sur place, nous arrivons dans l’acropole. Nous sommes à 350 m d‘altitude et nous avons une vue à 360° sur la ville et la nature environnante. Au sommet de cette acropole, nous pouvons admirer le temple de Trajan encore très bien conservé ainsi que les traces du temple d’Athena.

Nous voyons également les ruines de la bibliothèque de Pergame, une des plus grandes de l’antiquité après celle d’Alexandrie, avec ses 200 000 documents environ. Ces deux bibliothèques se disputaient les meilleurs manuscrits et les meilleurs spécialistes. La bibliothèque de Pergame cherchait le sens profond des textes et ne voulait pas s’arrêter à ce qui était écrit.

Le théâtre, construit à flanc de colline, pouvait accueillir 10 000 spectateurs. Il est également très bien conservé. Et juste à côté, nous avons pu voir le temple dédié à Dionysos.

Il y a quelques jours, des archéologues ont découvert dans l’amphithéâtre des sièges VIP qui datent de 1800 ans. Malheureusement, nous n’avons pas pu les voir…

Après cette visite, nous allons à Izmir, plus pour des démarches administratives que touristiques, car nous étions venus ici il y a quelques mois. Nous dormons sur un parking surveillé proche de la mer. Nous en profitons pour faire un petit tour sur le « bord » et profiter des derniers rayons du soleil.

Le lendemain matin, une pluie énorme s’est invitée. Yannick pense pouvoir quand même aller aux douanes à pied. Mais nous n’avons pas fait deux pas que nous commençons à être trempés ! Nous y allons donc avec Ookami.

Nous devons aller aux douanes afin de prolonger le visa d’Ookami. La dernière fois, nous n’avions une autorisation que jusque fin octobre, car notre assurance auto se terminait à cette date. Ayant reçu notre nouvelle attestation, nous pouvons donc faire notre demande de prolongation.

Nous pensions en avoir pour seulement une petite heure, tout comme aux douanes d’Antalya. Or les démarches se sont avérées beaucoup plus fastidieuses. Nous avons été ballottés de bureau en bureau. Puis, il y a eu l’heure du déjeuner. Après environ 3 heures d’attente, nous avons enfin eu le sésame pour Ookami. Nous sommes maintenant sereins jusque fin juin prochain !

Pendant l’heure du déjeuner, nous en avons profité pour aller chez notre ami Gokhan qui est propriétaire du restaurant Moresi. Nous y avons mangé un délicieux Kahvaltı.

Nous reprenons la route vers la côte égéenne sous une averse de fou et un bel orage ! Les routes sont complètement inondées !

Nous allons sur la presqu’île de Çeşme. Nous arrivons en toute fin d’après-midi sous la pluie, elle se calme un peu, mais pour une courte durée. Le lendemain, la journée est pluvieuse, mais ensuite, le soleil revient et nous pouvons profiter de la plage. Yannick et Maïa se sont même baignés !

Après deux jours de pause, nous reprenons la route. Nous avons vu un joli spot à quelques kilomètres de là, près de Urla. Et effectivement, c’est super joli. Nous avons la mer à droite et à gauche, avec quelques bateaux de pêcheurs. Malheureusement, nous décidons de n’y rester que pour la nuit rester car le vent soufflait trop fort. Dommage !

Après une nuit mouvementée à cause du vent, nous partons pour Didim. Nous y trouvons un spot à l’abri du vent avec des arbres et face à la mer. En plus d’être joli, nous avons une super connexion internet qui nous permet de poursuivre nos projets professionnels. Finalement, nous resterons 1 semaine ici !!!

On en profite pour passer un super week-end avec Anthony, Élodie et leurs 3 filles, Ilia, Zélie et Yaël (les Km d’Amour). Nous les avions rencontrés totalement par hasard à Istanbul et nous nous étions promis de nous revoir avant qu’ils quittent la Turquie. Les enfants ont passé de superbes moments tous les 6. Quant aux adultes, nous avons apprécié ces moments d’échanges, à parler de nos projets de voyage, à refaire le monde…

Nous quittons notre spot pour… une journée ! Nous devons refaire le plein d’eau et de fruits et légumes.

Nous en profitons pour visiter le temple d’Apollon, le dieu grec des arts et de la musique, qui daterait du 7e siècle av. J.-C. Le site nous offre de superbes hauts et bas-reliefs représentant des végétaux, des méandres ou encore la tête de la gorgone Méduse avec sa chevelure de serpents, censée repousser les forces du mal. Le temple en lui-même est immense. Il comptait en tout 120 colonnes d’une hauteur de 19,70 m.

Ce site est vraiment magnifique. Dommage qu’il n’ait pas pu être terminé à l’époque et qu’il ait été endommagé lors de séismes au 7e et 15e siècle. Il compte tout de même parmi les grands bâtiments de l’Antiquité les mieux conservés aujourd’hui.

Après cette visite, nous retournons sur notre spot entre mer et forêt. Nous nous préparons à un joli événement. Mardi 26 octobre : notre Liam fête ses 9 ans. Nous passons une journée toute en douceur avec gâteau, cadeaux, jeux et moments privilégiés tous les cinq ! Nous avons même la visite d’une famille sanglier, en pleine journée !!!

Après 10 jours d’arrêt, nous quittons notre spot pour… une nouvelle pause pour le week-end au bord de la mer Égée à Akyaka. Mais pas n’importe quelle pause puisque nos amis les Truck Much nous y rejoignent pour le plus grand plaisir des enfants et des grands. Nous ne les avions pas vus depuis le 15 août dernier, je vous laisse donc imaginer la joie de nos louveteaux de revoir leurs super copains ! Au programme : construction d’une cabane, baignade, jeux de société et coloriages. On en profite pour fêter à nouveau les 9 ans de Liam. Et, en mode improvisation, nous fêtons Halloween avec maquillage pour les enfants !

Après ce chouette week-end, nous quittons nos amis (pour quelques jours) pour partir en direction de la péninsule de Datça. La route est longue pour y arriver, nous faisons donc une pause en chemin, dans une forêt, et avec le plaisir d’entendre une chouette pour nous endormir !

Le lendemain, nous arrivons au bout de la péninsule. La route pour y accéder est très étroite, mais elle est juste magnifique ! Arrivés sur place, nous découvrons le site antique de Knidos qui se situe sur la pointe de la péninsule de Datça. Cet ancienne ville portuaire grecque date du 7e siècle. Nous y découvrons un théâtre qui pouvait accueillir 4 500 spectateurs, une statue d’Aphrodite et de nombreux bas-reliefs ornés.

Après cette visite, nous nous sommes également offert une jolie balade jusqu’au phare, entre mer Égée et Méditerranée. Nous avons une vue magnifique sur les îles de Kos, Nissiros et Tilos.

Pour terminer notre balade égéenne, nous nous posons pour quatre jours sur un superbe spot entouré par la mer Méditerranée. Quasiment seuls les deux premières journées, le week-end arrive et les Turcs aussi. Nous avons le plaisir de voir ce petit bout de plage prendre vie, au rythme des va-et-vient des habitués et de quelques touristes.

Partager :Share on Facebook
Facebook