Les cités souterraines de Turquie

Les cités souterraines de Turquie

Après nos péripéties Antalyennes, notre vadrouille nous conduit vers les cités souterraines de la Capadocce.

Nous commençons par un arrêt sur un spot pour respirer une dernière fois l’air iodé de la Méditerranée ! Alors que les enfants sont en train de jouer, et nous de travailler, nous avons la surprise de voir un homme arriver en scooter avec 3 pastèques, une pour chacun de nos louveteaux !!! Un vrai plaisir pour notre meute. Nous allons passer une journée de plus sur ce spot pour avancer sur nos boulots. Nous en profitons aussi pour faire un dernier plongeon dans la Méditerranée avant de remonter dans les terres.

Après cette pause iodée, nous reprenons la route et nous nous arrêtons à Seydişehir pour le déjeuner. Nous nous arrêtons sans grande conviction dans un restaurant, un peu trop chic pour nous, mais qui nous offre le plaisir gustatif de manger les meilleurs gözleme depuis notre arrivée en Turquie.

La route vers Konya est un peu longue, et nous avons des dead lines professionnelles. Nous nous arrêtons donc sur un spot sans vraiment de charme mais qui nous permet d’avancer nos projets pro en cours avec une super connexion internet.

Après 2 jours de travail intensif, nous repartons et nous faisons un arrêt à Selime. Ce village est situé dans la vallée d’Ilhara. Il abrite une cathédrale troglodyte, ainsi qu’un monastère chrétien et une église. Sur le site, nous découvrons également l’église de la Vierge Marie et, un peu plus loin, des cheminées de fées.

Nous terminons notre visite assez tôt, nous décidons donc de faire quelques petits kilomètres pour nous poser près d’une source (très) chaude. La température est de 38°C. Nos louveteaux ont un peu de mal à rentrer dedans, ils n’y trempent que les pieds.

Le lendemain, après un dernier tour dans ce jacuzzi naturel, nous partons pour la vallée d’Ihlara. Tout d’abord, nous descendons un long escalier pour rejoindre la rivière Melendiz. Et ensuite nous nous lançons dans une balade de 7km dans ce canyon né d’une suite d’éruptions volcaniques et de tremblements de terre !

En 4 heures nous aurons découvert ce magnifique site ainsi que 5 églises troglodytes byzantines avec de très belles fresques. Parmi elles Yılanlı Kilise, l’église aux serpents, dans laquelle est représentée une scène qui montre quatre damnées attaquées par des serpents. Ou encore l’église Saint Georges qui a hébergé de nombreux tombeaux.

Après une nuit près de l’église Yüksek, nous partons à la découverte de la cité souterraine de Güzelyurt. Nous allons passer 1h30 à crapahuter (enfin, surtout Liam et Yannick) pour explorer chaque recoin. Je crois que la suite de cette vadrouille en Capadocce va nous réserver de belles surprises.

Nous partons ensuite pour le lac de cratère Narlıgöl. Le lieu est magnifique ! Malheureusement, il y a un quantité phénoménal de déchets … Nous sommes toujours tristes de voir la nature être si peu considérée.

Nous sommes alors rejoint par nos copains les Fées autour du Monde, et nous rencontrons Ibrahim, Fatma et sa famille. Ils viennent ici tous les dimanches pour vivre un temps privilégié tous ensemble autour d’un pique-nique. Ils nous invitent pour une promenade sur les hauteurs du lac. La vue est imprenable, mais le chemin est dangereux. Nous décidons de rebrousser chemin.

Ils nous partagent une légende qui anime ce site : Une femme avec son bébé aurait été approché par un saint. Ce dernier lui a demandé du pain, qu’elle lui a donné. Il lui aurait demandé de ne pas se retourner, mais, curieuse, elle s’est retournée vers le saint. A ce moment, elle et son enfant se sont transformés en pierre. Le lac où nous nous trouvons se serait formé avec les larmes de cette femme.

Après cette balade, Ibrahim nous invite alors à rester avec eux et à partager leur repas et un çay. Nous allons ainsi passer un merveilleux moment en leur compagnie !

Lundi matin, nous décidons de rester près du lac pour profiter du calme de ce lieu. Nous passons ainsi une partie de la matinée à ramasser les déchets qui nous entourent. Une belle opération qui nous offre une vue beaucoup plus agréable ! Nous passons ensuite un après-midi au calme.

C’est parti pour les cités souterraines

Mardi matin, nous partons pour la cité souterraine de Derinkuyu. C’est la plus grande cité souterraine de Turquie. Au 4ème et au 5ème siècles avant JC, les habitants avaient ainsi creusé leurs maisons dans le sol suffisamment grandes pour y accueillir toute leur famille. Il y avait également des espaces pour les animaux ainsi que le stockage de leur nourriture.

La cité souterraine à aussi servi de refuge aux premiers chrétiens grecs lors des persécutions de l’empire romain. Plus tard elle servit également de refuge aux chrétiens orthodoxes contre de gouvernement turc ottoman. Un lieu chargé d’histoire que nous avons été ravis de découvrir.

Après cette visite, nous avons poursuivit avec la cité souterraine de Kaymaklı. Elle fait partie des 5 cités souterraines les plus remarquables en Turquie. Ici aussi, les habitants avaient creusé leur lieu de vie afin de se protéger des invasions et des persécutions. Ainsi, environ 8000 chrétiens y auraient trouvé refuge face aux persécutions romaines.

Ce soir, ce sera notre première nuit en Cappadoce… À suivre !

Partager :Share on Facebook
Facebook