L’Andalousie se dévoile encore à nous

L’Andalousie se dévoile encore à nous

Après un peu plus de 8100km parcourus au Maroc, nous voici de retour en Andalousie ! À notre arrivée, il fait nuit, nous n’avons pas du tout envie de faire des kilomètres pour trouver un spot. Nous décidons donc de retrouver les Mamatoch sur le parking de Guttierez. Bon, ce n’est pas très sexy, mais cela nous dépanne. Et nous en profitons pour passer la soirée et la matinée avec nos amis voyageurs.

En début d’après-midi, après avoir dit les au revoir, nous reprenons la route pour quelques minutes. C’est à Embalse de Selemine que nous nous arrêtons. Nous avons envie de profiter du beau soleil et de la chaleur andalouse. Au programme : un bon goûter, du dessin et une jolie balade dans le parc.

Malheureusement, le vent s’est invité à la partie pendant la nuit. Nous décidons donc de repartir et nous trouvons un superbe spot près du moulin Las Aceñas à Alcala de Guadaira. Le lieu est propice à une vraie pause ! Nous allons ainsi rester ici pendant 2 jours. Nous savourons le chant des oiseaux, avec en fond sonore, la rivière qui coule à nos pieds.

Le deuxième jour, nous avons la visite de la Guardia qui nous informe que nous ne pouvons pas rester ici. Après un échange très sympathique, ils nous accordent de d’attendre le lendemain pour quitter les lieux. Nous profitons donc de chaque minute qui passe et nous découvrons la nature autour de nous.

Nous partons ensuite découvrir Séville, la capitale de l’Andalousie, que nous attendions avec impatience. Et dans quelques jours, c’est l’anniversaire de Luna qui souhaite, pour cadeau, de voir une danseuse de flamenco …

Notre arrivée n’est pas des plus plaisante. Nous trouvons une place dans une rue d’un quartier résidentiel. Un homme vient à notre véhicule et nous explique que nous devons le payer 5€ pour qu’il surveille notre Marley. Mais en allant plus loin dans la conversation, il finit par nous dire qu’il part à midi… Et il est 11 h 50 !!! On décide donc de chercher un autre lieu pour nous garer.

Nous finissons par trouver un grand parking, également gardé, mais le gars nous dit rester jusqu’à la nuit tombée. Yannick n’est pas très rassuré à l’idée de laisser Marley tout seul, comme dans toutes les grandes villes. Nous faisons confiance à notre instinct et partons à la découverte de Séville.

Avant de rentrer dans le cœur de la ville, les enfants nous expriment leur envie de rester à l’extérieur. Donc, cette fois-ci, il n’y aura pas de visite de cathédrale, de musées et autres monuments. Pas de soucis ! Nous allons ainsi découvrir les rues de la cité andalouse, et plus particulièrement du Barrio de Santa Cruz !

Nous arrivons sur la Plaza de Toros de la Real Maestranza, et là, pour le plus grand plaisir de Luna, nous commençons par un joli spectacle de danse de flamenco. La danseuse, habillée de rouge et de noir, exprime son art dans la rue, au rythme des guitares, des castagnettes et des claquements de mains. Toutes les émotions passent à travers son corps et son visage. Nous avons passé presque une heure à admirer les gestes gracieux de cette femme habitée par la musique. C’était un vrai bonheur que de voir des étoiles apparaitre dans les yeux de nos louveteaux pendant ces longues minutes de contemplations.

Nous avons ensuite poursuivi notre visite par découvrir l’imposante cathédrale Notre-Dame du Siège, qui renferme le tombeau de Christophe Colomb. Elle fut construite sur le site d’une mosquée almohade, dont seule la Giralda, le minaret, a survécu aux siècles.

Nous passons également près du Palais de l’Alcazar aux influences arabes et chrétiennes.

Puis, nous marchons tranquillement jusqu’au Barrio de Santa Cruz, dans les petites rues sinueuses qui sentent bon les orangers.

La journée est très vite passée. Les enfants sont épuisés et n’ont plus envie de marcher. Nous n’avons pas pu découvrir tout ce que nous voulions, et, entre autres, la célèbre place d’Espagne. Mais ce n’est que partie remise ! Nous reviendrons, c’est sûr.

Nous retrouvons, avec soulagement, notre Marley en pleine forme et nous reprenons la route. Notre objectif est de trouver le spot parfait pour que Luna fête son anniversaire avec joie. Elle veut une forêt, nous lui trouvons une forêt !

C’est au cœur de la zone naturelle des Marais du Río Piedras et Flecha del Rompido, au sud-ouest de l’Andalousie, que nous nous arrêtons. Nous profitons de deux magnifiques journées, entourés de pins, pour organiser des 9 ans comme il se doit. Luna veut un gâteau de crêpes pour souffler ses bougies. Et elle veut juste profiter et de rien ne faire si ce n’est explorer les lieux, dessiner et lire. Alors c’est parti !

Après cette jolie pause, nous partons pour découvrir la ville de Huelva, situé sur le littoral atlantique de l’Andalousie. C’est à quelques kilomètres de là que Christophe Colomb a embarqué pour son premier voyage vers le Nouveau Monde.

Nous nous sommes baladés dans les rues de la ville, sans but précis, et cela fait du bien ! Nous faisons une pause au Ciclo, un petit café, pour une dégustation de chocolat chaud et de chichis… et de bière pour Yannick !

Les œuvres de street art ornent les rues et nous nous sommes vraiment régalés ! Les enfants faisaient un arrêt devant chacune d’entre elles pour les décrire et découvrir chaque petit détail.

Après cette balade citadine, nous nous sommes arrêtés pour marcher sur la Muelle del Tinto. Cette voie ferrée sur trois niveaux a été construite entre 1874 et 1876, en bois et en métal, suivant les directives de la Tour Eiffel. Les Britanniques l’utilisaient pour faire circuler les trains qui transportaient des minerais jusqu’au port.

N’étant plus utilisé depuis 1975, ce pont a été transformé en lieu de promenade qui permet d’admirer le paysage, la Isla de Bacuta, et les couchers de soleil.

Ce sera notre dernière visite en Andalousie avant de passer la frontière qui nous mènera au Portugal…

Partager :Share on Facebook
Facebook