Voyage et Coronavirus, continuer ou s’arrêter ?

Voyage et Coronavirus, continuer ou s’arrêter ?

Dans la préparation de notre vadrouille, j’avoue avoir eu à cœur de tenter de parer à toutes les éventualités. Sylviana dit souvent d’ailleurs que je deviens complètement parano parfois et elle m’enjoint à tenter de me raisonner : il y aura toujours des imprévus dans un voyage. Et je dois bien avouer qu’une fois encore, elle ne se sera pas trompée ! Ce Coronavirus Covid-19 nous aura pris notre voyage par surprise.

Si j’ai bien prévu la pluie, les orages, les nuits très froides, les pneus qui crèvent, la tourista… j’avoue que la pandémie je l’avais pas vue venir !
Alors quand on est en voyage sur les routes, comment ça se passe ?

Une vision floue

Cela fait maintenant quelques semaines que ce petit coquin de virus s’installe un peu partout dans le monde. Nous regardons son évolution de loin. Ce qui nous laisse un peu dans le flou, c’est la différence de traitement entre la France et le reste du monde. Nous venons de quitter le Portugal, alors qu’un seul cas de Coronavirus était recensé. Désormais arrivés en Espagne, nous avons dans l’idée d’arriver en France, où l’épidémie bat son plein.

coronavirus
Le Coronavirus Covid-19 / Source : www.marketing-interactive.com

Drôle d’idée me direz vous peut-être ! Mais nous avons choisi de ne pas céder à la terreur. Nous sommes prudents sur l’hygiène. Nous restons à l’écart des grandes villes et des rassemblements de personnes. Cependant nous gardons l’espoir que la panique générale s’apaise rapidement.

Nous sommes conscients du risque encouru pour les nomades dont nous faisons partie. Car il nous arrive toujours de traverser des « zones à risques ». Qu’ils soient pathogènes (paludisme, fièvre jaune, rage …), issus du terrorisme ou de la guerre (passée ou actuelle)… Mais même celui d’un accident tout simplement, le risque pour le voyageur est partout.

Relativiser

Mais finalement, l’accident, la maladie ou les armes sont partout. Les années passées auront fait de nous les témoins du fait que nous ne sommes rien de plus que des êtres fragiles. Alors que faire ? S’enfermer et se méfier de tout et de tout le monde ?

hazmat
Notre prochaine tenue de voyage ? / Source : flickr.com

On fait quoi alors ?

Sûrement pas ! C’est bien cette fragilité qui fait que nous devons absolument vivre notre vie ! Peut importe ce que nous faisons et où nous le vivons, nous n’avons qu’un devoir, vivre pleinement !
Nous avons donc pris la décision de ne pas céder à la panique et de continuer notre route. Nous sommes prudents, rien ne sert de se jeter dans les troubles. Mais nous ne souhaitons pas nous mettre sous une cloche de verre. De plus, nous avons déjà solutionné quelques ennuis potentiels comme la ruée sur le papier toilette ! (notre solution à lire ici).

zombies
Source : wired.com

Le monde ne va sûrement pas se transformer en Walking Dead du jour au lendemain. Même si cette pandémie met notre monde à rude épreuve et sème un certain vent de panique, il faut garder son sang-froid. Notre seul embêtement : la fermeture des frontières qui semble se dessiner petit à petit…

Partager :Share on Facebook
Facebook