Notre Noël marocain loin des nôtres

Notre Noël marocain loin des nôtres

C’est donc à l’oasis Ouin Medkour que nous allons vivre notre premier Noël marocain, nomade, loin de notre famille et sous le soleil.

Nous avons la joie de nous retrouver sur les bords d’un oued dans lequel l’eau est présente. Les poissons sont nombreux et les grenouilles chantent.

Nos louveteaux sont heureux de pouvoir jouer dans l’eau et sur les bords de l’oued. J’en profite même pour faire ma lessive !

La journée du réveillon nous paraît… bizarre ! Les 30°C et les palmiers ne nous font pas ressentir l’esprit de Noël. Mais quand je regarde les enfants, je ne m’en fais pas. Ils sont heureux de pouvoir barboter, patouiller sous le soleil.

Pour ce premier Noël marocain, nous leur avons préparé une soirée spéciale avec apéro, jeux de société, dessin animé et une histoire avant de fermer les yeux.

Comme chaque matin de Noël, nos louveteaux sont au taquet pour ouvrir leurs cadeaux. Trois petits paquets, emballés dans des foulards, les attendent. Ils ont la joie de découvrir les petits colliers berbères, et les trésors qu’ils se sont offerts mutuellement. Pour compléter, nous leur avons offert une série de BD et manga à chacun.

Mais le bonheur matinal de Noël est vite remplacé par la peur. Des vents violents se sont levés. Yannick craint pour la tente. Alors nous rangeons vite et rentrons dans Marley. Nous devons quitter l’oasis… dommage ! Mais nous gardons la joie d’avoir pu profiter de ce lieu magique. Cela ne gâchera en rien ce doux souvenir de notre Noël marocain !

Nous sommes donc obligés de revenir dans les terres et c’est à Tighmert que nous nous posons. Le lendemain, nous improvisons une rencontre avec deux familles de voyageurs : les Dreamy Nomads, que nous avions vus en Espagne, et les RoadAs6. Nous passons une belle journée. Nous ne voyons pas beaucoup les enfants qui s’amusent beaucoup. Notre meute décide alors de rester une journée de plus pour profiter les uns des autres. Le soir, Fal, un habitant de l’oasis de Tighmert, nous invite à dîner chez lui. Nous y faisons la connaissance de Laurent et Nathalie, et leur fille Amaya, installés au Maroc depuis 6 mois. Les conversations nous enrichissent énormément et Yannick a même le privilège d’avoir un cours particulier pour mieux comprendre l’alphabet arabe. Nous passons une très belle soirée.

Le lendemain, nous partons découvrir la source chaude de Fask. La nature nous réserve de belles surprises, avec cette eau qui jaillit du sol à une température d’environ 40°C. Plusieurs petits bassins se sont créés autour de la source qui s’écoule ensuite dans le sable. Nous sommes rejoints par les Dreamy Nomads, les Road As6 et Nathalie et Laurent. Nous y passons un agréable après-midi à barboter dans et autour de la source. Mais le vent souffle fort et rien autour de nous ne nous permet de nous protéger. Nous partons, avec les Dreamy Nomads, pour le camping de Tighmert, l’occasion de refaire le plein d’eau et de faire notre lessive. Le lendemain, nous retrouvons les Road As6 dans l’oasis de Tighmert, l’occasion de dire au revoir à Nathalie, Laurent et leur fille.

Dans la soirée, les Dreamy Nomads et les Road As6, nous expriment leur souhait de nous suivre jusqu’au spot au sud de Icht pour passer le Nouvel An tous ensemble. C’est avec plaisir que nous acceptons, tout en les mettant en garde sur le trajet à faire : c’est une piste pas vraiment accessible en camping-car. Mais leur volonté est forte, donc c’est parti !

Nous partons donc en convoi pour notre spot. Nous les prévenons à nouveau des difficultés qu’ils rencontreront. Et comme prévu ! Avec 30 minutes de pistes, les deux véhicules abandonnent et font demi-tour… Les oueds sont difficilement franchissables et la piste en elle-même est compliquée pour les gros véhicules. C’est avec peine que nous nous séparons…

Nous passerons trois journées sur notre spot préféré, une fois encore hors du temps ! Nous passons de 2019 à 2020 avec le sentiment d’avoir accompli ce que nous ressentons de fort au fond de nos cœurs tout en respectant les besoins et les envies de chacun. La joie flotte autour de nous et nous envahit pendant ces trois jours !

Pendant cette pause, nous décidons de partir découvrir le nord du Sahara Occidental. Nous reprenons donc la route en direction de Zag. Mais des militaires nous stoppent à quelques kilomètres de la ville…

Partager :Share on Facebook
Facebook