Entre Catalogne et Andalousie

21. novembre 2019 L'Espagne 0
Entre Catalogne et Andalousie

Nous avons poursuivi notre vadrouille par une pause sur un spot, situé au pied du Monastère du Saint Esprit à Gilet. Ainsi, nous profitons de la douceur de ce lieu qui nous offre à la fois une très belle vue sur le Mont de la Cruz, mais aussi un parc pour les enfants avec des structures de jeux !

Après deux jours sur ce spot, nous partons découvrir la ville de Valence. C’est la troisième ville d’Espagne, située sur les bords de la Méditerranée. Elle est notamment connue pour sa Cité des arts et des sciences dont l’architecture est très futuriste. Les prix pour découvrir ce lieux sont assez élevés. Et en passant à côté avec notre Marley, les louveteaux n’ont pas du tout eu envie d’y mettre les pieds. Le bâtiment ne leur plaisait pas !

Pas de soucis ! Nous allons donc nous perdre dans le centre de la ville. Et nous profitons de ne pas arriver tard pour faire un tour sur le Mercado Central. L’édifice de ce marché a été conçu par deux architectes barcelonais dans les lignes de l’Art Nouveau.

Ainsi, nous avons parcouru les allées des étals de viande, et plus spécifiquement de jambon fumé (Pas très glamour pour notre meute végétarienne !), de poissons, de fruits et de légumes et de fruits secs et de céréales en vrac.

Notre meute s’est ensuite dirigée vers la Cathédrale Sainte Marie. Elle conjugue différents styles architecturaux avec une dominance gothique. Elle a été construite sur une ancienne mosquée en 1262. Depuis, elle a subi de nombreuses modifications. Nous entrons par la porte des Apôtres construite au 14ème siècle dans un style roman.

Depuis le 18 mars 1437, la cathédrale conserve le Saint Calice (le Saint Graal). La Coupe est taillée dans un morceau de calcédoine orientale, et la base est ornée de 28 petites perles, de deux rubis et de deux émeraudes. Il y a également une inscription en arabe coufique gravée sur son dos. On peut y lire deux mots « clz chrh » que l’on pourrait traduire en « caliz chrisht ».

Dans la chapelle du Santo Caliz de la cathédrale, nous avons aussi pu visiter le musée diocésain. Il abrite deux grandes toiles de Goya, peintes en 1799, représentant saint François Borgia. On peut également y contempler des tableaux du 15ème et du 16ème sièlces. Parmi les sculptures, on peut admirer les pièces originales de la porte gothique de Los Apóstoles, du 14ème siècle, et le Cristo de la Buena Muerte d’Alonso Cano. Nous pouvons également y voir un ostensoir de procession, ainsi que d’autres objets d’orfèvrerie tels que des calices et reliquaires des 14ème et 15ème siècles.

Nous sommes ensuite allés nous perdre dans les rues de la ville. Parmi nos quelques coups de cœur, nous retenons surtout la boutique Abanicos Carbonell. Depuis 1810, c’est la même famille, depuis 5 générations, qui tient cette boutique. Ils proposent des éventails peints à la main pouvant allés jusqu’à plusieurs milliers d’euros pour ceux décorés par des artistes renommés. Nous avons ainsi eu la chance de pouvoir observer le travail d’un homme sur ces éventails. Un chouette moment d’admiration pour ce travail minutieux !

Après la ferveur de la ville, nous avons envie de retrouver le calme. Nous nous arrêtons donc, un peu à l’arrache, dans le village de Tous. Nous y passerons une journée enfermés dans notre Louvière, à l’abri de la pluie. Le lendemain, nous faisons la rencontre d’une famille nomade Pascal, Emma, Swan et Ginger. Ils sont originaires de la Charente Maritime et viennent passer l’automne en Espagne. Une chouette rencontre comme nous les aimons !

Nous reprenons donc la route pour le réservoir Embalse de la Cierva. C’est un barrage situé sur la rivière Mula. Ce chouette spot nous offre une superbe vue sur l’eau. Nous avons pu faire une belle balade le long d’une des rives. Nous avons également rencontré des personnes qui escaladaient les parois abruptes des rochers. On se dit que nous nous sentons vraiment bien et nous décidons de rester deux jours.

Aussi, pendant ces deux jours, nous préparons une grande journée : celle de l’anniversaire de Liam. Notre louveteau va avoir 7 ans et nous voulons qu’il vive une journée qui lui plaise. Comme nous avons décidé de dire non aux cadeaux physiques, nous lui demandons ce qui lui ferait plaisir. Sa première réponse a été « voir la Tour Effeil ». Pour le jour J, cela va être compliqué … mais nous lui promettons d’y aller lors de notre passage en France, pendant le printemps. Sa deuxième envie était de manger un gâteau au chocolat. Avec notre four, nous pouvons nous faire plaisir avec tous les gâteaux (ou presque !). Enfin il avait très envie d’être au bords de la mer. Alors avec Yannick, nous cherchons un chouette spot pour nous poser tout le week-end et que notre Liam en profite à fond !

Et c’est sur la plage de El Portus que nous décidons de nous arrêter. Nous tombons tous sous le charme des lieux. A peine arrivés, nos louveteaux se précipitent sur la plage. Nous ne les reverrons que pour mettre leurs maillots et repartir.

Nous aussi on profite des lieux. On se pose sur la plage pour se reposer et profiter du soleil. Mais nous pensons aux festivités du soir ! Je pars préparer les gâteaux au chocolat. Le soir venu, c’est la fête !!! Notre Liam souffle sa bougie pour ses 7 ans. Mon fils devient un grand … Le temps passe trop vite !!!

Après deux jours hors du temps, nous partons pour visiter Carthagène. Bon, nous n’avons pas eu la meilleure des idées en y allant un lundi car tous les musées sont fermés. Qu’à cela ne tienne, nous allons visiter la ville.

Nous ne pourrons pas voir le musée du Teatro Romano. Mais en déambulant dans les rues, nous arrivons à avoir de chouettes points de vue sur ce théâtre. Il fut construit entre 5 et 1 av JC sous le règne de l’empereur Auguste, dans la cité de Carthago Nova. Il pouvait accueillir jusqu’à 7000 personnes qui venaient assister à des spectacles. Les archéologues ont mis à jour le théâtre en 1988, lors de fouilles, et rapidement ils l’ont restauré et mis en valeur.

Nous sommes ensuite allés flâner dans le Parque Torres. Ce lieu calme et agréable nous offre une superbe vue sur la ville. Nous passons près du château de la Conception, fermé puisqu’on est lundi ! Puis nous empruntons des petits chemins et des escaliers escarpés. Nous avons la surprise de rencontrer un paon, trois femelles et deux paonneaux. Les enfants étaient ravis !!!

Avant de repartir, nous errons dans la ville, et pour notre plus grands plaisir, des graffeurs ont décorés les murs d’œuvres. Ils sont tous plus beaux les uns que les autres !

Notre spot pour la nuit fera face à l’immensité de la mer. Les vagues nous bercerons toute la nuit. Le lendemain, nous faisons quelques kilomètres pour rencontrer les Dreamy Nomads, une famille belge qui a décidé de tout plaquer pour voyager ! Après cette chouette pause d’échanges et de partages, nous reprenons la route pour rejoindre l’Andalousie …

Partager :Share on Facebook
Facebook