L’anglais pour nous ouvrir les portes du monde

19. novembre 2018 Formel 0
L’anglais pour nous ouvrir les portes du monde

A la maison, Yannick et moi parlons souvent en anglais quand nous ne voulons pas que nos louveteaux comprennent ce que nous disons. A une époque nous épelions certains mots. Mais maintenant qu’ils savent lire, c’est fini !

Pourquoi apprendre l’anglais ?

Quand nous parlons de notre projet de tour du monde, nous échangeons beaucoup sur les rencontres que nous pourrons faire.

Ainsi, les enfants nous parlent avec joie des enfants avec lesquels ils vont pouvoir jouer et la barrière de la langue de vient jamais à leur esprit.

Malgré tout, Yannick et moi souhaitons que Luna, Liam et Maïa puissent comprendre et se faire comprendre de leurs futurs camarades de voyages.

Il y a bientôt 3 ans, la meilleure amie de Yannick s’est mariée avec un allemand, rencontré à Hong Kong. Et aujourd’hui ils vivent en Australie …

Mise à part que la vie nous réserve de merveilleuses surprises, je me suis aperçue, le jour de ce beau mariage, de mes lacunes en anglais.

En effet, la famille et les amis du marié, tous allemands, parlaient anglais aussi bien qu’ils parlaient leur langue maternelle. Quant au français ? Certains avaient une aisance assez déconcertante !

Tant bien que mal, je réussissais à comprendre et me faire comprendre, mais heureusement que Yannick était présent pour me souffler discrètement les mots qu’il me manquait ainsi que les phrases qui n’étaient pas très bien formulées.

Suite à cet évènement, nous nous sommes donc dit qu’il fallait donner aux enfants toutes les clés nécessaires pour leur ouvrir le monde. Et l’anglais est, pour nous, l’une de ces clés.

Il nous aura fallu du temps avant de convaincre les enfants de commencer à apprendre la langue de Shakespeare. Mais quand nous parlons de notre tour du monde, de leur tata qui vit à l’autre bout du monde et des enfants qu’ils vont pouvoir rencontrer dans les pays que nous découvrirons, Luna et Liam n’ont pas hésité très longtemps.

Mais comment aborder cet apprentissage ?

Vu mes connaissances très scolaires, je voulais trouver un programme ludique et qui soit attrayant pour les enfants.

Après avoir sondé des mamans qui pratiquent elles aussi l’école à la maison, nous avons essayé deux programmes.

anglais : Duolingo

Le premier est une application qui s’appelle Duolinguo. Duolinguo est un site internet et une application gratuits qui propose l’apprentissage des langues.

Côté ludique, c’est bien visé puisque l’utilisateur gagne des points au fur et à mesure qu’il fait des exercices et acquiert de nouvelles compétences.

Côté aisance d’apprentissage, je trouve que c’est assez complexe pour des enfants qui, à part « Yes, No, Mum, Dad« , n’ont pas les bases de vocabulaire.

Nous avons donc, après deux semaines d’essais quotidiens, abandonné cette proposition. Mais je me la met de côté.

anglais : Kokoro lingua

Une maman m’a parlé du programme de Kokoro Lingua. Je suis allée visiter leur site internet, et là … je suis tombée sous le charme !

Des enfants (anglophones) qui parlent aux enfants … voilà le concept ! Le programme est proposé aux enfants de 3 à 7 ans. Ainsi, chaque semaine, une vidéo de 10 min nous est mise à disposition. Et, chaque jour, nous la regardons et les enfants apprennent de nouveaux mots.

La vidéo est composée en plusieurs parties : un temps de méditation, un temps d’apprentissage (brain gym), un temps de relaxation. Des rituels quotidiens simples et rassurants.

Quel est le principe de cette méthode ?

La méthode s’appuie sur trois fondamentaux :

  • L’esprit absorbant (selon Maria Montessori) : la capacité de l’enfant à s’imprégner du monde qui les entoure.
  • La linguistique : exposer l’enfant à l’apprentissage d’une langue étrangère dès son plus jeune âge pour lui permettre d’activer son plein potentiel physiologique.
  • Les neurosciences : la période de 3 à 7 ans est idéale pour l’apprentissage de langues nouvelles. Cela va permettre d’améliorer la plasticité cérébrales des enfants, éveiller les émotions pour faciliter la focalisation attentionnelle lors de l’encodage. L’émotion et l’intuition sont des facteurs puissants de mémorisation.

« L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde » Nelson Mandela

Après avoir appris à se présenter, à compter jusqu’à 10 ou encore à apprendre les couleurs, Luna et Liam savent nous dire ce qu’ils veulent pour leur petit déjeuner. Ils ont également appris à dire ce qu’ils aiment ainsi que décrire le rituel du coucher et parler de leurs émotions.

Et nous avons même le bonheur d’entendre Maïa, du haut de ses 2 ans et demi, compter en anglais jusqu’à 10, alors qu’elle ne le fait pas en français !

Nous avons même eu le droit à un bonus Halloween pour le plus grand plaisir des enfants !

Demain, nous allons donc commencer notre huitième leçon : « Happy Birthday ». Tout un programme !

Je vous invite vivement à venir découvrir ce programme qui permet une ouverture aux autres et au monde. La méthode est ludique et, de plus, les enfants adorent retrouver ces petits anglophones qui leur apprennent leur langue natale.

Par ailleurs, il est possible d’essayer gratuitement le programme pendant deux semaines.

Et vous, comment abordez-vous l’apprentissage des langues étrangères avec vos enfants ?