Notre maison musicale …

Notre maison musicale …

Pour nous, il était important que les enfants découvrent l’univers musical. On vous l’expliquait il y a 18 mois, Luna, Liam et Maïa suivent des cours de musique avec Sophie de La MusiquEmoi.

 

Sophie utilise la méthode Martenot pour les apprentissages du langage musical. En éveil musical et en solfège, les savoirs sont acquis en permettant à l’enfant de développer sa propre sensibilité. Pendant tout le cycle d’apprentissage, leur curiosité et leur soif de connaissance est nourrie dans la joie de vivre. Leur corps est sollicité pour que l’enfant prenne conscience de ce dernier et puisse libérer la respiration et le geste. Enfin, l’oreille est affinée par le lien son/geste et le travail du rythme grâce à la dynamique gestuelle.

J’ai moi-même été bercée par la musique pendant mon enfance. J’ai, pendant 13 ans, pratiqué le piano et j’ai été élevée avec un parrain qui vit la musique. Pour la petite anecdote, j’en parlais avec lui, il y a quelques jours, et il me disait que, après un accident de la route à la suite duquel il a eu de graves séquelles, sans la musique il n’aurait pas réussi à franchir les étapes, souvent périlleuses, vers la guérison. Il vit « musique ».

D’écouter ses paroles m’a confortée dans notre volonté de poursuivre l’éducation musicale de nos enfants. A la maison, nous leur transmettons cet amour en écoutant beaucoup de musique, blottis dans un fauteuil ou dans la voiture en route pour nos vadrouilles ou nos activités, de Aldebert et ses « Enfantillages » aux Ogres de Barback avec la « Pittoresque Histoire de Pittochat » ou encore à Moriarty et son album « Gee Whiz But This is a Lonesome Town ». Mais également des musiques plus 60′, plus rock, plus folk, plus classique, plus jazzy … Tout y passe et ils prennent un véritable plaisir à découvrir ces musiques qui nous viennent des quatre coins de la planète et de décennies qu’ils n’ont pas du tout connu (et nous non plus !).

On chante aussi beaucoup, pas toujours juste mais ce n’est pas grave. On aime reprendre les paroles de nos chansons préférées et les chanter à tue-tête dans le salon en dansant. Et après nos comptines et nos chansons, nous les surprenons à inventer leurs propres paroles, à les noter sur un cahier … musical !

On imprime les paroles pour les lire et en comprendre le sens et le message que l’artiste veut faire passer.

Pour l’apprentissage d’un instrument de musique … et bien, nous allons voir vers quoi se tourne leur préférence et nous aviserons au moment. Et s’ils se prennent d’une véritable passion … peut-être envisagerons-nous le conservatoire. Mais pour le moment, ce n’est pas au programme.

Je vous invite à venir lire l’article que j’ai rédigé pour le site Pass Education. Je reviens sur l’importance de cette éducation musicale et sur les attendus du socle commun car, oui, il faut y penser … un peu !