Tossa de Mar, une cité médiévale

Tossa de Mar, une cité médiévale

Juste en voyant une photo de la ville, nous savions que Tossa de Mar ferait partie de notre périple espagnol ! Et nous avons pris un plaisir immense à parcourir les rues de la ville !

Tossa de Mar est situé à quelques kilomètres à l’est de Gérone. Elle a été un lieu de rencontre pour de nombreux artistes du monde entier. La peintre Marc Chagall l’a surnommée le « Paradis bleu ». Tossa de Mar a même pris le cœur de l’actrice Ava Gardner lors du tournage du film Pandora en 1951. Sa présence est marquée dans la ville à travers une statue de l’actrice.

 

La Villa romaine des « Ametilers »

En arrivant dans la ville, nous découvrons les ruines de la Villa romaine des « Ametilers » qui datent du 1er siècle avant JC et ont été découvertes en 1914 par le docteur Ignasi Melé.

Cette villa est composée d’une partie urbaine (zone noble) dans laquelle on retrouve un ensemble thermal, des mosaïques, une piscine avec des sculptures en marbre, des salles de réception et un jardin avec une fontaine « ninfeo ».

 

Et une partie rurale (zone industrielle) où se trouvaient les dépôts et les salles dans lesquelles on travaillait les produits agricoles comme le vin , l’huile et le poisson salé. On y conservait également des céréales.

Des objets en os et en ivoire, des poteries, des monnaies et des fibules ont été retrouvés et sont exposés au musée municipal.

 

La Platja Gran

C’est la grande plage de Tossa de Mar qui est située juste en face du centre-ville. Vous profiterez de ses 380m de sable avec une vue merveilleuse à l’ouest sur le château médiéval.

L’église paroissiale Saint Vincent

Cette église est dédiée au martyr Vincent de Saragossa. Après 20 ans de travaux, elle fut inaugurée le 29 novembre 1775. C’est l’une des plus grandes églises du diocèse et peut contenir toute la population de Tossa.

L’intérieur fut détruit pendant la guerre civile de 1936. Seul de retable du Rosaire a survécu à la destruction.

 

 

 

Le phare de Tossa

Il a été construit en 1917 et est situé sur le point le plus élevé de la Vila Vella à l’endroit de l’ancien château de l’abbé de Ripoll, au-dessus des remparts médiévaux de la ville. Toujours en fonction, il est classé Bien d’intérêt culturel à l’inventaire du patrimoine architectural de Catalogne.

La Vila Vella

C’est le bijou de la ville. Nous avons adoré flâner dans ses ruelles étroites et pavées de pierre dans lesquelles les enfants se sont sentis l’âme de chevalier et de princesses !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les murailles d’enceinte de la Vila Vella sont classées comme monument historique et artistique national. C’est le seul exemple de cité médiévale fortifiée présent sur la côte catalane. Elles ont subi des restaurations aux 14ème et 18ème siècles. Les murailles comprennent quatre donjons et trois tours cylindriques couronnées de mâchicoulis : la tour d’en Joanas, qui domine la baie ; la tour des Heures qui doit son nom au fait que c’était le seul endroit où il y avait une horloge publique ; la tour d’es Codolar ou tour de l’hommage qui préside la plage de Codolar.

On y retrouve les traces d’une église de style gothique avec quelques restes et l’abside à clé de voûte de Sant Vicenç, patron de la ville.

 

Nous avons pris un grand plaisir à découvrir cette petite ville médiévale de la côte de Catalogne !