Notre road trip zéro déchet

Notre road trip zéro déchet

Lors de la préparation de notre road trip, nous avions dans notre liste des choses à valider, la faisabilité de voyager en mode « zéro déchet ».

Vous devez vous dire « pas trop compliqué puisqu’ils vont être en France et en Espagne! » … c’est pas faux mais malgré tout, nous avons pu voir quelques limites et jusqu’où nous pourrions aller dans nos futures vadrouilles.

Nous avons emmené notre bocal-poubelle en voyage, l’objectif étant, bien entendu, de le ramener le plus vide possible !

 

Nos repas zéro déchet

Nous nous sommes équipés de vaisselle en inox. Nous sommes allés sur le site sans-bpa.com pour trouver notre bonheur : assiettes, bols pour nos petits déjeuners, verres. Nous avons pris les couverts de la maison. Pour nos thés, nous avons choisi les gobelets isothermes de Qwetch (juste parfait pour ne pas se brûler !), une bouteille isotherme en inox Quechua (qui nous a gardé notre thé au chaud pendant la journée) Nous n’avons pas non plus oublié de prendre nos inséparables Opinel.

Pour nos courses, nous avons souhaité continuer d’allier bio et zéro déchet. Tant que nous étions en France, nous n’avons pas rencontré de difficulté, les Biocoop étant présentes dans de nombreuses villes.

Pour ce qui est de l’Espagne, cela a été un peu plus compliqué … Nous avons pu trouver une petite épicerie bio à Gérone. Bio mais affreusement chère ! Heureusement qu’elle proposait quelques produits en vrac ou en bocaux en verre.

Nous nous sommes dit que sur les marchés espagnols, nous aurions plus de chance. Nous avons profité d’être à Figueres pour flâner sur son marché et chercher des producteurs bio pour faire le plein de fruits et légumes … Bio ? Comment dire … nous avons trouvé un seul producteur bio parmi la cinquantaine présents sous les halles du marché. La grosse déception !

 

Pour le positif, la productrice a accepté avec plaisir nos petits sacs en tissu et nos boîtes à œufs.

Nous nous sommes dit que côté alimentaire, il sera sans doute compliqué d’allier bio et zéro déchet. Il va falloir faire des choix … difficiles parfois mais, je pense, inévitables. La priorité sera portée sur le vrac et le local.

Notre hygiène zéro déchet

Côté hygiène, nous étions déjà équipés et nous sommes partis avec notre brosse à dent en bambou My Boo Company, notre dentifrice solide Pachamamai dans sa boîte rechargeable, notre savon et shampoing solide de la Savonnerie Champagne, notre oriculi de Lamazuna et nos inséparables cotons (car oui, même en voyage nous n’utilisons pas de papier toilette !)

 

Et notre bocal ?

Il n’est pas vide (malheureusement!) mais quand on analyse ce qu’il a dedans : deux morceaux de câbles électriques que nous emmènerons en déchetterie (Yannick ayant dû faire une réparation sur la batterie du panneau solaire), l’embout du détendeur et les deux « opercules » des bouteilles de gaz (nous nous posons quand même la question de savoir si c’est recyclable ou non …).

 

Nous sommes tout de même très satisfaits d’avoir relevé ce défi : 11gr de déchets dans notre bocal en sachant que ce sont des déchets exceptionnels et non liés à notre consommation quotidienne.