On a visité une station d’épuration

On a visité une station d’épuration

Aujourd’hui, nous sommes partis à la découverte de la station d’épuration de Tougas à St Herblain, la plus importante de l’agglomération nantaise.

Une station d’épuration, c’est une usine qui sert à nettoyer les eaux usées avant de le rejeter dans la nature. On va donc s’intéresser au traitement de l’eau après qu’elle ait été utilisée dans nos maisons.

Avant d’aller visiter le site, la responsable a fait un jeu avec les enfants pour leur faire découvrir le petit cycle de l’eau.

C’est quoi le petit cycle de l’eau ?

L’eau est d’abord prélevée dans une rivière (pour nous la Loire). Elle est ensuite traitée pour devenir de l’eau potable puis elle est stockée dans des châteaux d’eau.

Et c’est parti pour la distribution : maisons, commerces, industries … Et dans nos maisons (parce que c’est ce qui va nous parler le plus), nous utilisons l’eau pour nos douches (ou bains), les toilettes, la cuisine, la lessive. Et nous la salissons ! Et oui, avec des matières polluantes comme les excréments, les restes de repas, les graisses, les produits ménagers …

Ces eaux usées vont être collectées et traitées dans les stations d’épuration avant d’être rejetées en milieu naturel.

 

Ce jeu aura permis aux enfants de bien comprendre d’où vient l’eau qui coule de nos robinets et où elle part quand elle se faufile par les bondes ou avec la chasse d’eau.

 

Après ces explications sur le petit cycle de l’eau, la responsable a rappelé aux enfants, les gestes qui permettent d’économiser et de préserver l’eau (une douche plutôt qu’un bain, ne pas faire couler l’eau pendant que l’on se brosse les dents, arroser les plantes le soir plutôt qu’en pleine journée ensoleillée …)

 

J’ai beaucoup aimé cette image qu’elle a donnée aux enfants :

Quand on fait couler de l’eau que l’on utilise pas, c’est de l’eau que l’on prend inutilement aux poissons qui en ont le plus besoin …

Comment cela fonctionne une station d’épuration ?

Les eaux usées arrivent dans la station

Après avoir été utilisée et donc salie, l’eau est recueillie par les égouts et dirigée vers une station d’épuration.

 

Le dégrillage

Arrivée à la station, l’eau passe à travers une grosse grille (dégrillage grossier) qui retient les gros déchets comme les branches, les canettes. Puis à travers une grille plus fine (dégrillage fin) pour retenir les plus petits déchets.

Malgré ce filtrage, la responsable nous apprend que les cotons tiges sont les seuls déchets à passer à travers les grilles et que, comme ils ne peuvent pas être traités, … ils seront retrouvés dans nos rivières !!!

 

Le déssablage

Durant le déssablage, le sable et les graviers, plus lourds que l’eau, tombent dans le fond du déssableur.

 

Le déshuilage

Cela constitue à récupérer les graisses et les huiles, plus légères que l’eau, qui se rassemblent à la surface des eaux usées.

 

Le traitement biologique – Aération

L’eau passe ensuite dans un bassin d’aération où des bactéries « mangent » la pollution microscopique. Ce sont de minuscules êtres vivants qui vont se charger de l’éliminer , exactement comme dans un cours d’eau. La seule différence, c’est que dans une station d’épuration, ce phénomène est concentré et amplifié pour faire face à la quantité de matière polluante rejetée chaque jour.

Ce traitement biologique repose donc sur l’action des bactéries. Comme nous, elles ont besoin d’oxygène pour vivre. De l’air est donc régulièrement insufflé dans les eaux usées pour favoriser leur développement. Cette étape se déroule dans le bassin d’aération.

 

 

Le clarificateur

La dernière étape consiste en la clarification. Quand il n’y a plus que de l’eau et des bactéries, ces dernières (qui ont bien mangé) s’agglomèrent en gros paquet : les flocs.

 

Pour ne pas risquer de rejeter ces flocs dans le cours d’eau, une dernière décantation permet de débarrasser l’eau épurée des flocs de bactéries. Cette opération passe par le clarificateur. L’eau épurée s’en échappe par débordement pour aller rejoindre la rivière pendant que les boues décantées sont raclées sur le fond du bassin.

 

Rejet de l’eau épurée à la rivière

Cela marque la fin du traitement des eaux usées. L’eau peut enfin reprendre son cycle naturel.

L’eau épurée n’est pas potable, elle est juste suffisamment propre pour pouvoir être rejetée à la rivière.

A gauche, l’eau quand elle arrive à la station d’épuration. A droite, l’eau quand elle repart en milieu naturel

 

Le séchage des boues

Les boues récupérées du décanteur et séchées sont destinées aux agriculteurs qui les utilisent comme engrais dans leurs champs.

 

Quels gestes pour éviter la pollution des eaux ?

Tout d’abord, il ne faut pas jeter de cotons tiges (je me demande encore comment ils se retrouvent dans les stations d’épuration !) ou de lingettes dans les toilettes ou le lavabo. Il existe des poubelles dans lesquelles les jeter !

Et le mieux ? Dire STOP aux cotons tiges en les remplaçant par des oriculis et aux lingettes jetables en utilisant des cotons lavables.

Ensuite, il ne faut pas de produits toxiques dans les toilettes ou dans l’évier. Il faut les déposer dans des centres de recyclage (même si le contenant est vide), et emmener les médicaments périmés chez le pharmacien.

Le mieux pour éviter les produits toxiques ? Leur dire AU REVOIR, et accueillir avec joie le vinaigre blanc ou encore le bicarbonate de soude.

Enfin, il ne faut pas prendre le caniveau pour une poubelle ! Il y a des poubelles dans toutes les rues des villes pour y jeter canettes, papiers, sacs en plastiques, mégots.

Et pour agir, n’hésitons à ramasser les gros déchets qui traînent dans nos rues pour les déposer dans les poubelles.

Dites STOP !