Nos arbres dans le mouvement surréaliste

30. mars 2018 Informel 0

Le surréalisme est un mouvement artistique qui apparaît au XXe siècle. Un groupe de poètes, peintres, cinéastes, photographes, architectes et écrivains, sous la direction du poète André Breton, engendre d’étranges œuvres imaginaires. Les surréalistes ne croient plus au monde sérieux des adultes, qui a débouché sur les horreurs de la Première Guerre mondiale.

Ils tirent leur inspiration de leurs rêves et de leur imagination dans le but de créer une réalité nouvelle, « au-dessus du réalisme ».

Le surréalisme se caractérise ainsi par une imagerie du bizarre et du surréel. Pour créer ce climat d’étrangeté, les surréalistes aiment bien associer des objets insolites, et trouvent de la beauté et de la poésie dans des images inattendues.

Le surréalisme a très vite trouvé sa traduction dans les arts plastiques avec Dali (1904-1989), Magritte (1898-1967), Miro (1893 -1983), Max Ernst (1891-1976), Man Ray (1890 -1976) … autant d’artistes qui ont mis le jeu, le rêve, le mystère, l’imagination au cœur de leur création.

Chacune de leurs œuvres est un véritable choc poétique et invite l’observateur à porter un regard différent sur le monde.

Le surréalisme invente « un jeu qui consiste à faire composer une phrase, ou un dessin, par plusieurs personnes sans qu’aucune d’elles puissent tenir compte de la collaboration ou des collaborations précédentes » ; appelé Cadavre exquis.

 

Quelques oeuvres

Nous avons choisi le thème de l’arbre (très bien choisi puisque la nature est notre lieu d’apprentissage principal).

Nous avons observé des reproductions et les enfants en ont dégagé les principales caractéristiques.

Photos de Sarolta Ban

La vision de l’ange – Salvador Dali

« L’arbre » Madeleine Lejeune

« Parapluies et nuage », Rafal Olbinski 1943

« The fruit orchad » Leah Saulnier

 

Puis nous avons fait le lien avec le surréalismeEnsuite, les enfants ont, à leur tour, dessiner leur arbre surréaliste. Une fois qu’ils ont trouvé leur idée, il devait la représenter sous la forme d’un croquis. Ils ont ensuite à l’aquarelle repris les croquis qu’ils avaient fait.

Et voilà ce que cela donne !

« Arbre très marrant » de Liam

« Arbre maison » de Luna

 

 

.