Voyage dans les collections du Musée Dobrée – VAN2017

En allant au Musée Dobrée, nous partons pour un voyage de 5 000 ans et sur cinq continents et allons découvrir 350 objets de la collection (qui en compte 135 000) du Musée.

Mais comment est né le Musée Dobrée ?

Le Musée a été créé à la fin du 19ème siècle tout d’abord grâce au Conseil général qui accepte le don de la Société archéologique et historique de Nantes et de Loire-Inférieure. Cette collection regroupe des vestiges de l’Histoire de Nantes ainsi que des objets de l’archéologie méditerranéenne et extra-européenne (objets de la vie quotidienne, monnaie, armes, sculptures …).

Quelques années après, en 1896, ces collections sont réunies à celle de Thomas Dobrée, un armateur nantais et grand collectionneur. Il fait don de livres anciens, objets d’arts décoratifs, graphiques ou encore numismatiques.

Le Musée s’installe sur la propriété de Thomas Dobrée qui réunit le palais et le manoir de la Touche.

Le Voyage dans les collections

Pour cette exposition, le musée nous emmène sur un parcours de dix espaces thématiques :

Numismatique

Les collections du Musée, avec 9 000 pièces, comptent parmi les plus importantes d’Europe. Plusieurs objets la composent : monnaie, médailles, jetons  et papier-monnaie. S’y ajoute des sceaux, matrices, empreintes …

Ces collections sont le résultat de la collecte faite par la Société archéologique et historique de Nantes mais aussi par les dons consentis par des collectionneurs comme Thomas Dobrée, Paul Soullard ou encore Fortuné Parenteau.

Pour les enfants un atelier est proposé pour composer leur propre pièce de monnaie. L’enfant choisi son motif principal, ses meubles héraldiques et sa légende.

Arts extra-européens

Dans cette section, on retrouve des objets qui témoignent de la vie des peuples d’Océanie, d’Amérique, d’Afrique ou d’Asie. Ces collections regroupent des armes, céramiques, statuettes, objets rituels.

Les collections asiatiques (surtout chinoises) sont intimement liées au père de Thomas Dobrée et à l’histoire économique et portuaire de Nantes, et révèlent le goût de l’élite européenne du 19ème siècle pour l’exotisme et le raffinement chinois.

 

Archéologie militaire

C’est l’aristocrate vendéen Raoul de Rochebrune qui a fait don de la plupart des œuvres présentent dans cette collection. On y retrouve des armes blanches, armes à feu et quelques pièces défensives.

Cette collection est complétée par 700 objets d’origines diverses qui permettent d’évoquer les arts militaires de l’Antiquité à la Première Guerre Mondiale.

Ici les enfants doivent retrouver les tenues que portaient les chevaliers au 11ème siècle, 13ème siècle et 15ème siècle. Casque, heaume, gambison, haubert … de nouveaux mots sont entrés dans leur vocabulaire !

Archéologie méditerranéenne

Dans cet espace, c’est l’art des grandes civilisations de la Méditerranée antique qui est présenté. Le Musée Dobrée est riche de près de 2 000 objets égyptiens, grecs, étrusques et romains collectés par la Société archéologique ou issus de dépôts du Musée du Louvre.

Les collections égyptiennes proviennent pour la plupart de dons du voyageur et minéralogiste nantais Frédéric Cailliaud. Elles sont composées d’objets variés allant de la petite amulette au grand sarcophage momiforme.

Les civilisations grecques et étrusques sont représentées par des productions céramiques (environ 200 vases) qui dévoilent une grande diversité de techniques et de décors.

Archéologie nationale

La collection d’archéologie nationale du Musée Dobrée est parmi les plus riches de l’Ouest. Elle rassemble un peu plus de 25 000 objets découverts en Loire-Atlantique et en France.

A côtés d’objets régionaux comme les dépôts de l’âge de Bronze, le Musée compte des œuvres de renommée internationale dont font partie le laraire gallo-romain de Rezé et les objets de la tombe gauloise de Châtillon sur Indre.

 

Des mobiliers de fouilles récentes on fait leur entrée au Musée. L’ensemble offre un panorama complet des productions humaines de la Préhistoire eux Temps modernes.

Ici, les enfants doivent reconstituer un vase en céramique sigilée.

Collections de sculpture

Ici, de nombreuses sculptures et fragments d’architecture sont présentés. En pierre, en bois ou en plâtre, ces œuvres illustrent l’histoire de la sculpture et de l’architecture, de l’âge de Fer au 20ème siècle.

Le Musée Dobrée possède notamment un bel ensemble statuaire et d’architecture gallo-romaine, des sculptures médiévales provenant de châteaux et chapelles du département. On y retrouve également de très beaux éléments de la cathédrale de Nantes et d’autres monuments de la ville aujourd’hui disparus comme le couvent des Carmes.

On y découvre également l’écrin du cœur d’Anne de Bretagne et sa couronne. Le cœur d’Anne de Bretagne est inhumé le 19 mars 1514 au couvent de Carmes de Nantes, dans le tombeau de ses parents, suivant le souhait de la reine. L’écrin est aujourd’hui vide : le cœur physique de la reine a disparu au cours de l’époque moderne, sous l’effet du temps et des inondations fréquentes du tombeau.

Beaux arts et objets d’art

C’est Thomas Dobrée qui a fait don d’une grande partie des collections de beaux arts et d’objets d’art du Musée.

Ces collections nous emmènent à l’époque médiévale avec des peintures, des ivoires et de l’orfèvrerie ; le mobilier français et anversois, les tapisseries et peintures flamandes représentent la Renaissance et le 17ème siècle ; la céramique, l’orfèvrerie et le mobilier de port en acajou illustrent l’art de vivre à Nantes au 18ème siècle ; les peintures du 19ème siècle évoquent l’ensemble des courants artistiques ; et le 20ème siècle est présent grâce aux créations des maîtres-verriers de l’Art nouveau et de l’Art déco.

Dans cet espace, les enfants sont invités à venir découvrir les nouvelles saveurs (chocolat, beurre, sucre, cannelle …) et les nouveaux objets présents sur les tables du 18ème siècle.

Archives et autographes

Passionné par les autographes (lettres, traités, quittances, bulles …), Thomas Dobrée a acheté à des marchands, collectionneurs ou lors de ventes publiques, plus de 3 000 pièces manuscrites allant du Moyen Âge au 19ème siècle. On y retrouve des signatures de personnages de l’Histoire de France comme Anne de Bretagne, Catherine de Médicis, Molière, La Fontaine ou encore Napoléon.

 

Manuscrits et imprimés

Les collections du Musée permettent de raconter l’histoire du livre et de son illustration. Le Musée possède environ 60 manuscrits, une centaine d’incunables (livre imprimé en Europe avant le 1er janvier 1501) et de nombreux imprimés rares du 16ème siècle.

Arts graphiques

Lors de sa création en 1860, le Musée a reçu en don un fonds constitué de dessins, gravures et lithographies. En 1895, Thomas Dobrée fait entrer sa prestigieuse collection de 3 000 estampes. Elle rassemble notamment des gravures des 16ème et 17ème siècles d’artistes d’Europe du Nord comme Dürer ou Rembrandt. Depuis les années 70, des dessins néo-classiques sont venus enrichir la collection.

Aujourd’hui le musée regroupe plus de 10 000 pièces associant dessins ou estampes. Une des plus importantes collections de musée en région.

 

Nous avons beaucoup aimé partir à la découverte des collections qui sont venues enrichir ce Musée. Nous avons également apprécié la place réservée aux enfants avec des espaces de manipulations et un livret de jeu qui leur permet de voyager parmi les œuvres du Musée de façon ludique.