Coeur Bouliki

17. juillet 2017 La Martinique 0

Nous partons loin du tumulte de la ville et des plages du Sud pour respirer de l’air pur et entrer dans le poumon vert de la Martinique.

Direction Saint Joseph, au Nord-Est, après avoir parcouru une petite route pendant environ 15 minutes et avoir traversé un passage à gué, nous arrivons à Cœur Bouliki.

Au milieu des 1500 hectares de forêt tropicale humide (la plus vaste de l’île), l’Office National des Forêts a aménagé un espace au creux des méandres de la Rivière Blanche qui prend sa source dans les pitons du Carbet. Ce lieu offre aux familles des carbets et tables pour partager un moment de convivialité ou un temps de repos avant de profiter d’une baignade dans l’eau fraîche de la rivière.

Mais avant d’aller goûter à la température de l’eau, nous partons faire une petite randonnée. A quelques mètres du parking, on trouve le début du circuit de Rabuchon qui nous offre une petite balade au milieu de la forêt tropicale.

Quand nous arrivons devant la station de captage d’eau, il faut prendre le pont suspendu sur la gauche.

Une fois la traversée du pont faite, nous sommes devant l’immensité de cette forêt tropicale. Nous suivons le balisage (rond jaune avec un point blanc) et commençons notre ascension. Parce que oui, le début de cette randonnée se fait en crapahutant au milieu des pierres et des racines. Nous y découvrons les mahoganis, les fougères arborescentes, les roses de porcelaine, les balisiers … Un émerveillement pour les yeux.

Pour les chaussures … un peu moins. Parce qu’il a plu la veille, la boue a pris toute sa place sur le chemin !

Après 30 minutes de marche avec les enfants et devant la difficulté de certains passages, nous avons fait demi-tour. Mais sans regret car nous avons bien marché et surtout Luna et Liam !

De retour à la voiture, changement de tenue. On enfile les maillots de bain, on prend les serviettes et on file faire trempette dans la Rivière Blanche … Changement de température avec la mer. Ici l’eau est fraîche, même très fraîche. Cela n’a pas trop l’air de déranger les enfants même s’il nous font remarquer que « l’eau est froide ». Par contre pour les grands, l’entrée dans l’eau se fait avec quelques réticences … Yannick aura quand même trouvé le courage de rentrer entièrement !

Cela aura été pour nous une de nos plus belle sortie, ressourçante et apaisante. Un seul conseil, venez plutôt en semaine pour trouver toute la tranquillité souhaitée.