Rando « Boucle de la Mangrove » de La Caravelle – La Trinité

16. juillet 2017 La Martinique 0

Cette boucle nous voulions la faire depuis un moment, la presqu’île de la Caravelle étant un lieu incroyable ! Quand on y va, il arrive ce moment un peu magique où on se retrouve avec l’océan à gauche et à droite ! Ça plonge direct dans l’ambiance.

Le parking est rapidement pris d’assaut, donc il vaut mieux ne pas venir trop tard ! Il est autour de midi quand on arrive et déjà on peine à trouver une place.

Une fois équipés, nous partons pour la petite boucle d’une heure trente, un autre parcours propose une boucle de 3h30. Le départ se fait devant l’entrée du Château Dubuc.

Nous commençons par descendre un long escalier et nous voilà sur le sentier.

On apprécie dès le départ le fait qu’il n’y ai pas de bruit, on se sent coupé du monde, si ce n’est les quelques randonneurs et des plagistes motivés que nous croiserons. En effet, au bout de la caravelle il y a une plage, et la proximité de la barrière de corail, doit rendre la plongée magique, cependant il faudra marcher un peu plus d’une heure. Vue la quantité de gens qui y allait, ça doit valoir vraiment le coup !

En avançant, on croise beaucoup de mancenilliers, la proximité du Château Dubuc où nous en avions déjà croisé un paquet fait que nous nous en doutions un peu. Donc ce n’est pas un endroit pour venir en cas de pluie !

Pour le plus grand bonheur des enfants, la forêt est peuplée d’anolis, ces petits lézards dont les enfants sont fans, et donc forcément, on s’arrête toutes les 5 minutes pour les observer.

De nombreux panneaux sur le chemin nous expliquent les particularités du site : la composition de la mangrove et des espèces de palétuviers, les différentes espèces de crabes ou encore le moqueur gorge-blanche, un oiseau endémique protégé qu’on ne trouve qu’à la Caravelle, tout comme, pour les arbres, le cerisier et le raisinier de la Caravelle.

Un joli point de vue nous offre un beau panorama sur la mangrove et l’océan.

Nous partons ensuite sur une partie plus forestière. La route reste bien aménagée et le sentier bien balisé. Les enfants suivent bien le rythme, même s’il a plut la veille, le sol est assez sec. Même s’il fait chaud, 36°C à notre retour à la voiture que nous avions garée à l’ombre, la marche est supportable car on reste souvent à l’ombre.

C’est une belle ballade, pas trop difficile pour les enfants, et dans un cadre très reposant.