Fort de France – deuxième partie !

13. juillet 2017 La Martinique 0

Un voyage en Martinique passe forcément à un moment donné par la visite de Fort de France, la capitale administrative de l’île. Nous y revenons donc pour pouvoir la visiter vraiment !

Deux moyens de s’y rendre pour nous : la voiture ou la navette. Nous choisirons la voiture, plus flexible en terme d’horaires, mais la navette peut se prendre aux Trois Îlets ou à l’anse à l’âne par exemple sans difficulté.

Cette fois ci, nous aurons pas mal de choses à voir !

Direction la bibliothèque Schoelcher pour commencer. Petit bijou architectural, ses plans ont été dessinés par Henri Picq. L’édifice sera présenté à Paris en 1889 puis démonté et transporté par bateau vers Fort de France ! Dès 1893, une importante collection d’ouvrages sera offerte par Victor Schoelcher, un politicien français acquis à la cause abolitionniste dans les Colonies françaises au 19ème siècle.

Nous entrons juste après dans le musée d’archéologie précolombienne et de préhistoire de la Martinique. Dans cette ancienne intendance militaire, nous allons plonger dans les racines amérindiennes de la Caraïbe. Depuis 1970, ce musée abrite plus de 2000 pièces d’archéologie nous permettant de traverser 2000 ans d’histoire. Tous les aspects de la vie y sont mentionnés : cuisine, arts, chasse ou encore spirituel, on découvre ici la vie des amérindiens.

La Savane se propose à nous ensuite. Grand parc arboré, cet espace clos permet aux enfants de courir et s’amuser un peu avant la suite de la promenade !

Nous nous dirigeons ensuite vers la Cathédrale Saint Louis. Dessinée elle aussi par Henri Picq, elle date du 19ème siècle elle aussi et tranche radicalement avec le style urbain qui l’entoure. Depuis la place qui lui fait face, on peut observer sa flèche de 12 tonnes d’acier surplombée d’un coq et d’une sphère dorée. Les vitraux qui la parent sont splendides ainsi que le mobilier : autel en marbre, chaises en mahogany sculpté et un orgue monumental.

Nous partons ensuite pour le marché couvert. Ici les odeurs et les couleurs tournoient au point de nous faire perdre pieds. Attraction touristique incontournable, ce marché est le lieu pour faire le plein d’épices, de souvenirs et de curiosités comme le bâton de cacao et le sel Caraïbe par exemple. Le bâton de cacao, c’est de la pâte de cacao moulée sous forme de bâton qu’on utilise ici pour le « chocolat de première communion », ce chocolat plein d’épices est traditionnellement servi pour les premières communions, il est synonyme de fête, donc on en sert souvent comme on aime faire la fête ! Le sel Caraïbe est à l’image de la cuisine caribéenne, c’est du sel mais en mode amélioré avec du piment, du curcuma, du paprika, de l’oignon et de l’ail. Plein de couleurs de saveurs, ce sel ajoute une touche caribéenne dans les plats.

Nous en profiterons pour déjeuner « Chez Carole ». Installée au fond du marché sur la gauche, Carole est tout pétillante. Sa cuisine est riche en saveurs et de très bonne qualité. Elle prend le temps de s’assurer que tout le monde est satisfait à sa table. Un vrai délice !

Ensuite, nous partons vers le musée d’histoire et d’ethnographie de la Martinique. Dans cette ancienne résidence militaire, l’art de vivre à la fin du 19ème siècle est mis à l’honneur. Un mobilier magnifique en mahogany et de très belles pièces de décoration sont exposées.
Une exposition temporaire sur la musique de la Caraïbes nous permettra aussi d’en découvrir les influences, puisque ici chaque île a développé son propre style. Beaucoup d’histoire mais aussi quelques objets composent cette partie fort intéressante !

Petit détour avant de reprendre la voiture par le « Banc au bord de la route ». À l’initiative de la fondation Toni Morrison, ce Banc est un hommage à Aimé Césaire et aux luttes des peuples noirs. Nous n’avons pas pu l’approcher comme la cour du musée attenant était fermée.
Nous sommes juste triste de l’état dans lequel nous l’avons trouvé … plein de déchets …

Petit supplément : le Sacré Cœur de Balata. Nous avions vu, lors d’une escapade précédente, cette petite église atypique, c’est une réplique au 1/5ème de la basilique du Sacré Cœur de Paris. Sur les hauteurs de Fort de France, cette église surplombe la ville et offre un panorama exceptionnel sur la campagne environnante ainsi que sur la baie de Fort de France.