Le musée de la banane – Sainte Marie

02. juillet 2017 La Martinique 0

Aujourd’hui, nous sommes allés voir comment pousse le fruit préféré des enfants. J’ai nommé la banane !

Et pour cela, direction Sainte Marie sur la côte Atlantique de l’île. Après presque une heure de route, nous arrivons au musée de la banane.

Pendant environ 1h30, nous allons suivre la visite qui se compose de trois pôles : l’exposition permanente, le jardin et la boutique.

Dans l’ancienne habitation, les panneaux de l’exposition permanente (traduits en anglais et en créole) nous raconte l’histoire de la banane, la botanique, ses vertus médicinales, sa culture, son exportation.

A l’issue de cette visite, nous avons le droit a une petite dégustation pour le plus grand plaisir des enfants (mais aussi des grands !)

Ensuite, c’est parti pour la visite du jardin. Nous y découvrons plus d’une soixantaine de variétés de bananes avec des formes et des couleurs différentes : la Banane Argentée, la Pisang Lilin, la Benedetta, la M’Bouroukou, la Popoulou, la Figue Oiseau, la Musa Ornata, la Figue Pomme Naine, la Musa Velutina …

 

Les bananiers sont petits pour certains, immenses pour d’autres et portent leurs fruits et leurs fleurs qui ont beaucoup fascinaient et amusaient les enfants.

Nous avons aussi la chance de profiter de toute la flore de l’île : balisier, rose de porcelaine, alpinia … mais aussi d’arbres fruitiers : manguiers, cacaoyers, caféiers.

Et tout au long du chemin, nous sommes entourés de bambous géants et d’une petite rivière qui court au travers de ce jardin.

 

Nous finissons notre parcours par la boutique dans laquelle nous retrouvons des produits alimentaires fabriqués à base de bananes (chips, boisson, ketchup …) et bien sûr des petits souvenirs.

Nous avons bien aimé cette visite, découvrir l’histoire de la banane et tout particulièrement la découverte du jardin.

Nous n’avons pas testé le restaurant qui propose des spécialités dans lesquelles la banane est reine !

La tarif pour les adultes est de 7€, pour les enfants 5€.

Le site internet