L’étang des Salines

Après avoir été à la Grande Anse des Salines au début de notre séjour, nous  sommes allés faire un petit tour à l’étang des Salines. Le temps était couvert, les nuages gris commençait à avancer vers nous … Bon on veut quand même en profiter, on se décide à sortir pour aller voir ce lieu.

Le chemin pour y accéder est un peu chaotique, mais quand on veut aller voir des merveilles de paysages, il ne faut pas hésiter à sortir des sentiers battus !

L’étang des Salines est un lieu de 97 ha, protégé par le Conservatoire du Littoral et entouré de forêts, de salines et de mangroves.

Pour parcourir cet étang, le Conservatoire a mis en place une promenade sur pilotis et des observatoires à oiseaux avec des panneaux explicatifs de la faune (poissons, oiseaux migrateurs, crabes) et la flore (des palétuviers).

Forcément, les nuages, qui nous menaçaient au début de la promenade, ont fini par avoir raison … une averse est tombée !!! Nous avons couru jusqu’à la voiture pour nous mettre à l’abri. Heureusement que nous venions de finir notre balade !

Nous avons décidé de poursuivre ce petit chemin pour essayer d’accéder à la Savane des Pétrifications. Après presque 10 minutes de ballottages nous arrivons à un cul de sac. On gare la voiture. Yannick regarde et voit qu’il faut environ 18 minutes pour y arriver. On prend le sac à dos et on commence notre marche. Là encore, les lieux sont remplis de petits crabes, bien cachés dans le sable.

La zone est très sauvage, on ne croise que quelques plagistes, des initiés, qui viennent sans doute ici pour profiter de l’isolement du lieu pour se baigner loin des touristes qui peuplent la grande anse des Salines.

Le temps reste très humide, légèrement pluvieux, jusqu’à ce que nous le rencontrions …

Lui, c’est le mancenillier, un arbre méconnu des contrées de la métropole, mais bien connu des antillais, il est reconnaissable à ce cercle rouge que les gentils professionnels des forêts peignent autour des troncs.

Cet arbre est joliment surnommé « arbre de la mort », il est considéré comme l’arbre le plus dangereux du monde !

Sa sève est tellement acide qu’elle provoque des brûlures, que lorsqu’il pleut, la pluie qui coule sur lui se mêle à sa sève est donc devient extrêmement acide. Ses fruits sont tout aussi toxiques ! En bref, ce n’est pas l’arbre dans lequel il est bon de faire une cabane ni sous lequel s’abriter lorsqu’il pleut.

Nous en voyons plusieurs, le temps est pluvieux … voilà donc notre ballade terminée … On retentera notre chance un peu plus tard !