Les Rameaux

09. avril 2017 Notre foi 0

  1. Évangile de Matthieu 21, 1-11

Quelques jours avant la fête de la Pâque, Jésus et ses disciples, approchant de Jérusalem, arrivèrent à Bethphagé, sur les pentes du mont des Oliviers. Alors Jésus envoya deux disciples : « Allez au village qui est en face de vous ; vous trouverez aussitôt une ânesse attachée et son petit avec elle. Détachez-les et amenez-les moi. Et si l’on vous dit quelque chose, vous répondrez : ‘Le Seigneur en a besoin, mais il les renverra aussitôt.’ » Cela s’est passé pour accomplir la parole transmise par le prophète : Dites à la fille de Sion : Voici ton roi qui vient vers toi, humble, monté sur une ânesse et un petit âne, le petit d’une bête de somme. Les disciples partirent et firent ce que Jésus leur avait ordonné. Ils amenèrent l’ânesse et son petit, disposèrent sur eux leurs manteaux, et Jésus s’assit dessus. Dans la foule, la plupart étendirent leurs manteaux sur le chemin ; d’autres coupaient des branches aux arbres et en jonchaient la route. Les foules qui marchaient devant Jésus et celles qui suivaient criaient : « Hosanna au fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! » Comme Jésus entrait à Jérusalem, l’agitation gagna toute la ville ; on se demandait : « Qui est cet homme ? » Et les foules répondaient : « C’est le prophète Jésus, de Nazareth en Galilée. »

Voici un jeu autour du petit âne de Béthanie.

1-Lis l’histoire, puis remets en ordre les phrases.

 

Image dimanche des rameaux Image dimanche des rameaux

Réponses: Par un beau jour de printemps, un petit âne se repose. Mais bientôt, deux messieurs s’approchent, le détachent et l’entraînent vers un homme du nom de Jésus. L’ânon, un peu en colère, décide de faire le têtu. Mais lorsqu’il voit le regard de Jésus, il change d’avis et se laisse faire. Une merveilleuse journée commence alors… Le petit âne se souvient des chants de joie: « Hosanna !», « Hosanna ! ». Il se souvient aussi des manteaux multicolores étendus sur le chemin… …et de la foule si dense qui agitait de bien jolis rameaux. IL se souvient encore des odeurs de printemps embaumant tout le long du jour. Cette journée sentira bon longtemps dans le cœur du petit âne… Heureusement qu’il n’est pas resté têtu trop longuement…

2-Réponds aux questions:

*Au début de l’histoire, comment est l’ânon?
*Que lui arrive-t-il?
*Comment réagit-il?
*Qu’est-ce qui le fait changer d’avis?
*Que fait-il alors?
*Comment se passe sa journée?
*Que retiens-tu de cette histoire?
Comment réagis-tu lorsque l’on vient te déranger?

Quelques réponses possibles:
*Il est seul; il se repose; il prend l’air. Il est sans doute bien dans son petit confort.
*Des messieurs viennent le déranger.
*Il a envie de bouder et d’être têtu pour le restant de la journée.
*Le regard de Jésus le fait changer d’avis.
*Il se laisse faire; il se laisse envelopper d’un manteau; il porte Jésus.
*C’est une très belle journée pour l’ânon. Il dit qu’il est vraiment très heureux. Il dit aussi que cette journée reste gravée en lui comme la plus belle journée de sa vie.
*Pour notre vie, on peut retenir qu’être têtu peut conduire (mais non toujours) à une fermeture, à un enfermement, à un espace limité. Se laisser faire, se laisser conduire (tout dépend par qui) peut ouvrir à plus grand. Toujours penser Amour dans nos choix difficiles.

Et voici le coloriage de ce dimanche 22A – 09 avril 2017 – Rameaux – Passion