Les couches lavables, un vrai geste écologique !

Il y a un mois, après avoir eu le verdict du poids de nos poubelles et nous être rendu compte que les couches représentaient 85% de nos ordures ménagères résiduelles, nous avons franchi le pas et avons acheté nos premières couches lavables.

Après avoir regardé les avis sur les différentes marques qui existent, nous avons choisi les Hamac.

Logo Hamac, visuel

Cette marque est un peu plus chère que d’autres mais les fesses de notre Chouquette et de notre Roudoudou le valent bien et pour plusieurs raisons :

Il y a forcément l’aspect écologique puisque cela a été le premier élément déclencheur de notre décision.

De la naissance à la propreté, un enfant est changé environ 5000 fois soit 1 tonne de couches jetées, enfouies ou incinérées ! Avec les couches lavables, on ne jette qu’un petit voile dans la poubelle et le reste passe en machine à laver. Même si cela consomme de l’eau, de l’électricité et de la lessive, l’avantage écologique reste énorme par rapport à l’utilisation de couches jetables.

Il y a aussi la santé de nos enfants. Les couches Hamac sont fabriquées sans produit toxique. Les tissus utilisés sont certifiés Oeko Tex Standard 100 Classe I. C’est un label exigeant qui garantit l’innocuité des tissus sur la peau des bébés. Donc pas de substances nocives pour la santé de nos enfants, ni de perturbateurs endocriniens, contrairement à la plupart des couches jetables !

Il y a enfin l’éthique. Les couches Hamac sont fabriquées en France. Ce sont des couturières françaises spécialisés dans la confection de lingerie de luxe qui fabriquent l’ensemble des produits. Ils sont certifiés Origine France Garantie. Ce label certifie que le produit prend ses caractéristiques essentielles en France, et que 50% au moins de la valeur ajoutée du produit est acquise en France.

 

L’utilisation est hyper simple : On glisse l’absorbant avec un voile dans la nacelle de la couche et elle est prête ! Un jeu d’enfant !

           

Au moment du change, on jette le voile sali, on met l’absorbant à la machine et la couche peut être lavée ou ré-utilisée si elle n’est pas sale.

Pour Maïa, nous avons fait le choix du lot de couches lavables en coton bio. Pour 230€ nous avons 4 couches + 10 absorbants en Coton Biologique T2 + 2 boîtes de voiles. Nous avons également acheté un boxer pour Liam qui est parfait pour les nuits.

Les premiers jours, il a fallu nous organiser. Entre les machines, la « gestion » des absorbants et la maîtrise des odeurs.

Aujourd’hui, nous faisons une machine tous les deux jours pour toujours avoir de l’avance dans le nombre d’absorbants. C’est vrai que c’est un peu plus qu’avant mais nous relativisons avec l’impact environnemental à long terme.

Pour les odeurs, je mets à tremper les absorbants dans de l’eau dans laquelle je met du percarbonate ce qui permet aussi de les détacher quand c’est nécessaire.

Voici deux semaines que nous avons pris notre rythme et on s’en sort très bien. On se demande même pourquoi on ne s’y est pas mis avant !