La conférence « gesticulée » du mensonge des 3 petits cochons

Dans le cadre du défi, on a été invité à assister à une conférence un peu spéciale : une conférence « gesticulée » par Manuel Moreau sur la véritable histoire des 3 petits cochons.

Cette conférence est animée par Manuel, un comédien « jongleur-ingénieur » et formateur en éco-construction. Son domaine il le connaît bien, il va jusqu’à jongler avec 5 balles en nous expliquant le pic pétrolier !

Pleine d’humour et de petites blagues, cette conférence se veut malgré tout très sérieuse, les faits expliqués sont concrets, les données parfois pointues, mais le tout est suffisamment vulgarisé pour que personne ne soit perdu en cours.

 

Mais déjà, quelle est cette version des 3 petits cochons ?

C’est celle de 3 frères qui doivent se construire une maison pour se protéger de l’hiver et du grand méchant loup. Le premier qui a de l’argent s’en fait rapidement une bien solide en béton, mais elle coûte un bras (enfin un jambon pour le coup). Et les deux autres, plutôt à court, sont assez optimistes et se lancent dans la construction paille et bois. Ils vont moins vite, mais attire l’attention du voisinage forestier et ainsi tout le monde participe et la maison est finalement finie avant l’hiver pour que tout le monde se mette à l’abri … la suite c’est ici

 

On en apprend beaucoup sur la consommation du secteur du bâtiment. Celui ci représente 50% de la mobilisation des ressources naturelles et 46% de l’énergie en France. Il émet aussi 40% des déchets et 25% du CO2.

Les différentes natures de constructions ainsi que leurs avantages/inconvénients ont aussi été abordées. On en apprend par exemple plus sur les différents modes d’isolation et de l’impact d’une isolation réellement efficace, l’économie d’énergie est hallucinante, de l’ordre de 60%. Mais aussi que pour une même efficacité, il n’en faut forcément pas les mêmes quantités : là où il faut 20cm de fibres textiles recyclées, il faudrait 10m de béton, et je n’ai pas oublié de lettre, je parle bien de 10 mètres ! Et bien entendu le comparatif passait également le prix, et c’est la paille et la cellulose qui emportent la médaille d’or avec un coût bas à la fois financier mais en plus environnemental, étant des ressources souvent locales et stockant le CO2 (les données précises).

Forcément, à un moment il a craqué et nous a parlé du pic pétrolier, de ce que cela pourrait créer et de l’incertitude quant à savoir si nous l’avions déjà ou non passé, certains scientifiques disent que c’était en 2005, les compagnies pétrolières et leurs « scientifiques » disent non et qu’on a encore plusieurs années devant nous, en même temps on s’en serait douté !

Nous voilà donc projeté dans le futur en se disant que notre bon vieux Mel Gibson avait en fait participé à un documentaire d’anticipation !

 

En clair, il est urgent de changer notre vision de l’habitat et de sa consommation autant que de la notre. Des solutions éprouvées par les années existent et c’est quand même dommage de s’en priver alors qu’elles sont moins chères, plus efficaces et meilleures pour la santé.

 

Quelques liens pour aller plus loin :

Le site de la conférence

Le dessin animé revisité des 3 petits cochons